École d'été en médecine comportementale

L'édition 2019 se déroulera pour la première fois en français à l'UQAM.

29 Janvier 2019 à 13H43

L'École d'été se penchera sur des facteurs comportementaux, notamment l'alimentation, qui ont des impacts sur la santé des individus et des populations. Photo: Getty/Images

La deuxième édition de l’École d’été en interventions comportementales de l'International Behavioural Trials Network (IBTN) se déroulera pour la première fois en français à l'UQAM (pavillon Adrien-Pinard), du 12 au 19 mai prochains. L'école vise à explorer les défis méthodologiques actuels concernant les interventions en médecine comportementale. La date limite pour soumettre sa candidature est le 8 février prochain.

Fondé en 2014, l'IBTN est un réseau international de chercheurs provenant du Canada, des États-Unis et d'Europe, spécialisés dans  l'amélioration de la qualité des essais cliniques et des interventions en matière de médecine comportementale.

«La médecine comportementale vise à changer les mauvaises habitudes de vie de certains malades et à combler le vide entre leurs actions et les recommandations du médecin», explique la professeure du Département de psychologie Kim Lavoie, responsable de l'école. «Elle cherche ainsi à agir sur les facteurs comportementaux – tabagisme, alimentation, activité physique, observance de la médication – et psychologiques – stress, anxiété, dépression –, lesquels influencent les maladies chroniques comme l'obésité et les troubles cardiovasculaires ou respiratoires», poursuit la professeure qui est aussi titulaire de la Chaire en médecine comportementale et codirectrice du Centre de médecine comportementale de Montréal.

L'école est offerte à des étudiants de maîtrise et de doctorat, à des stagiaires postdoctoraux et à des chercheurs en début de carrière, dont certains proviennent de pays en développement. «Les étudiants sont issus de différents horizons disciplinaires, santé des populations, médecine, psychologie, soins infirmiers, nutrition», note Kim Lavoie. En compagnie d’experts de renommée internationale les participants apprendront à développer des interventions comportementales prometteuses et efficaces. «Une attention particulière sera accordée aux différences et ressemblances entre les interventions orientées vers la population et celles en clinique axées sur des individus ou des petits groupes», souligne la professeure.

L'école d’été est organisée en collaboration avec plusieurs partenaires, dont l’Université Concordia, l'université Laval, l'École de santé publique de l’Université de Montréal, le Centre de médecine comportementale de Montréal et l'Institut Armand-Frappier de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS).

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE