Au revoir!

Une centaine d'étudiants étrangers en programme d'échange se rencontrent une dernière fois avant leur départ.

12 Avril 2019 à 15H40

Une centaine d'étudiants étrangers en programme d'échange se rencontrent une dernière fois avant leur départ.
Photo :Nathalie St-Pierre

Plus d'une centaine d'étudiants étrangers inscrits à l'UQAM en programme d'échange se sont rassemblés une dernière fois avant leur départ, à l'occasion d'une fête organisée en leur honneur, le 11 avril dernier. L'événement avait lieu au Département Bar et Bouffe du pavillon Hubert-Aquin. «Il s'agit d'un record de participation, ont souligné Marjorie Côté et Marie-Ève Ducharme, conseillères en recrutement. Les étudiants présents étaient majoritairement originaires de la France, mais aussi de l’Angleterre, de la Belgique, de la Guadeloupe, de la Colombie, de l'Écosse, de la Suisse, du Mexique, du Vietnam et de la Pologne.» Quelques étudiants de l'UQAM qui participeront à un programme d'échange à l'étranger l'an prochain ont également participé à la fête.

Organisé par le Bureau du recrutement en collaboration avec le Service des relations internationales, cet événement annuel a pour objectifs d'inciter les étudiants à devenir des ambassadeurs de l'Université dans leur pays ou encore de les encourager à poursuivre leurs études aux cycles supérieurs. «Les étudiants pouvaient poser leurs questions sur les programmes d’études durant la soirée, puisqu'une table "Envie de revenir" avait été aménagée pour l’occasion», notent les conseillères.

Les étudiants qui ont participé à la fête ont eu l'occasion de tester leurs connaissances sur le Québec. Plusieurs d’entre eux ont également participé à un vox pop portant sur leur expérience à l’UQAM, sur l'hiver québécois et sur Montréal. Enfin, les participants ont pu inscrire un souvenir marquant de leur passage sur le mur «Je me souviens».

Notons qu'en 2018-2019, l'UQAM a accueilli plus de 1 300 étudiants dans le cadre d'un programme d'échange d'une durée d'un ou deux trimestres.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE