Bourses d’implication étudiante

Les Services à la vie étudiante récompensent des projets novateurs, le leadership et la réussite des étudiants.

12 Avril 2019 à 15H52

Les lauréates et lauréats 2019 des bourses d'implication étudiante. Photo: Services à la vie étudiante

Les Services à la vie étudiante (SVE) ont remis 14 bourses d’implication étudiante d’une valeur de près de 15 000 dollars, lors d’un événement tenu le 11 avril dernier. Créé en 2006, le programme de reconnaissance de l'implication étudiante récompense des projets novateurs ainsi que des étudiants qui se distinguent par leur engagement, leur leadership et la réussite de leurs études.

On peut consulter l'album photos de l'événement sur la page Facebook des Services à la vie étudiante.

CATÉGORIE PERSONNALITÉ

Les bourses sont remises à des étudiants s’étant distingués par l’équilibre entre la réussite de leurs études et leurs réalisations personnelles et sociales, par leur leadership et par les retombées concrètes de leur engagement.

Personnalité 1er cycle – 2 000 dollars

Andréanne Gagnon (baccalauréat en communication, relations publiques)

Personnalité 2e et 3e cycles – 2 000 dollars

Simon Levesque (doctorat en sémiologie)

Leadership – 1 000 dollars

Stéphanie Thibodeau (maîtrise en éducation)

Affaires étudiantes – 1 000 dollars

Sophie Masson (baccalauréat en droit)

PERSONNALITÉS FACULTAIRES – 7 LAURÉATS (bourses de 500 dollars)

Cette bourse est décernée à l’étudiant s’étant démarqué dans sa faculté tant par son implication dans son champ d’études que par la qualité de son dossier académique.

École des sciences de la gestion

Camille Breton (baccalauréat administration, marketing)

Faculté de communication 

Boris Lafontaine-Caron (baccalauréat en action culturelle)

Faculté de science politique et de droit

Louis-Simon Besner (maîtrise en droit et société)

Faculté des arts 

Marie-Charlotte Franco (doctorat en muséologie, médiation, patrimoine)

Faculté des sciences 

Lilia Ben Abdelkader (baccalauréat d'intervention en activité physique, kinésiologie)

Faculté des sciences de l'éducation 

Aimée-Lise Lalonde (maîtrise en orthopédagogie)

Faculté des sciences humaines 

Cloé Gratton (maîtrise en philosophie)

CATÉGORIE PROJET

Projet de l'année – 2 000 dollars

La bourse est remise au projet s’étant le plus démarqué par son originalité et son rayonnement, et ayant réussi à interpeller plusieurs étudiants provenant de diverses facultés.

Inclusion Jeunesse est un projet conçu par et pour les jeunes afin d’agir sur les enjeux de représentativité au sein des instances politiques jeunesse. Le projet se déclinait en trois volets: faciliter l'accès à des instances politiques jeunesse à des jeunes provenant de minorités grâce à des bourses de participation pour le Jeune Conseil de Montréal et un accompagnement sur mesure; sensibiliser les participants aux obstacles et aux privilèges liés à la participation politique au moyen de formations; développer un guide de pratiques pour favoriser l'inclusion. La porte-parole du projet est Kimberly Coulombe, étudiante au baccalauréat en science politique et au certificat en immigration et relations interethniques.

Projet culturel – 1 000 dollars

Le projet Fillosophie visait à promouvoir au niveau international la place des femmes en philosophie, mais aussi dans les domaines des arts, de la littérature et de l’architecture. Cloé Gratton, étudiante à la maîtrise en philosophie, en est la porte-parole.

Projet société, communication et éducation – 1 000 dollars

Cette bourse est décernée au meilleur projet de service à la communauté, valorisant l’entraide, les droits de la personne, les communications et l’éducation.

Le projet gagnant, Second Language Research Forum (SLRF), consistait en l’organisation du congrès international SLRF, qui a eu lieu du 26 au 28 octobre 2018 à l’UQAM. Depuis 1977, ce congrès vise à accroître les connaissances dans les domaines de l’acquisition des langues secondes, du bilinguisme, de l’enseignement des langues et du multiculturalisme. Sa porte-parole est la doctorante en éducation Isabelle Wouters (M.A. didactique des langues, 2017).

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE