Lauréat du prix Ernest-Cormier

Le chargé de cours de l’École supérieure de mode Jean-Claude Poitras est lauréat du Prix du Québec en aménagement du territoire, architecture et design.

24 Octobre 2019 à 14H58

Jean-Claude Poitras.Photo: François Couture

Le chargé de cours de l’École supérieure de mode Jean-Claude Poitras a reçu le prix du Québec Ernest-Cormier – Aménagement du territoire, architecture et design. Le créateur de mode fait partie des 15 lauréats des Prix du Québec, la plus haute distinction décernée par le gouvernement dans les domaines de la culture et de la science. Ces prix soulignent la carrière remarquable de personnes qui contribuent à l’essor de leur domaine d’activité, repoussent les limites de la connaissance et participent au rayonnement du Québec à l’échelle internationale.

Né à Montréal en 1949, Jean-Claude Poitras est reconnu comme une figure emblématique et un précurseur du monde de la mode et du design au Québec. Designer multidisciplinaire, il a contribué à l’élargissement des champs d’action des créateurs d’ici, tout en devenant un ambassadeur du savoir-faire québécois sur la scène internationale.

Après avoir obtenu, en 1969, un diplôme d’études en design de mode de l’École des métiers commerciaux, Jean-Claude Poitras ouvre trois ans plus tard son premier atelier dans le Vieux-Montréal. Le style de ses premières collections est immédiatement remarqué pour son innovation et salué par une clientèle séduite par l’audace de ses coupes typées aux lignes masculines pour la femme.

Plusieurs artistes ont aussi fait appel à lui pour des créations exclusives et diverses entreprises l’ont sollicité pour la création de collections ainsi que la conception d’uniformes. En 1977, Jean-Claude Poitras signe pour un confectionneur sa première collection de prêt-à-porter féminin. Sous la marque mi-gamme BOF!, il négocie des accords de commercialisation avec des fabricants et distributeurs et consolide, sur la scène nationale et internationale, l’idée d’une mode canadienne originale et distinctive. Il a conçu en 2015 l’habit vert de Dany Laferrière pour son assermentation à l’Académie française, le premier costume du genre fabriqué hors de la France.

Ses créations se retrouvent dans les années 80 sur les grands podiums canadiens et nord-américains. Il fonde en 1987 Poitras Design et lance une ligne masculine. Convaincu que la mode a un rôle à jouer sur le plan social, il s’implique au sein de conseils d’administration et s’engage dans des causes caritatives. À la fin des années 80, il assume le rôle de spécialiste et d’ambassadeur de la mode et du design en tant que président d’honneur, juré, commissaire, porte-parole ou consultant pour de nombreux événements ou auprès d’organismes associés à l’industrie.

Un peu avant les années 2000, le créateur polyvalent conçoit des collections alliant mode et art de vivre. Sa collaboration avec des entreprises québécoises et canadiennes lui permet de créer notamment un modèle de maison préusinée à la fois écologique et bigénérationnelle pour les Industries Bonneville, des concepts de cuisine (IDClic), des meubles, des objets art-déco et des collections de linge de maison et de vaisselle pour Linen Chest, des meubles ainsi que des costumes de scène et des vêtements institutionnels. Au cours de sa carrière, celui qui a aussi été chroniqueur art de vivre au quotidien Le Devoir (2008-2016) et conférencier a reçu plusieurs récompenses dont le Fil d'or de Monte-Carlo, en 1989, le trophée Canadian Menstyle, en 1990, la médaille de l'Ordre du Canada, en 1995, suivie de celle de l’Ordre national du Québec en 1996.

Depuis quelques jours, le musée McCord lui consacre une rétrospective. Intitulée Jean- Claude Poitras – mode et inspirations, l’exposition propose, jusqu’au 26 avril prochain, un regard sur le parcours du prolifique créateur, dont la carrière s’étend sur plus de trois décennies.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE