Première classe des Originaux

Le diplômé Jean-François Bouchard a discuté de créativité et de l'importance de l'humain dans la création.

17 Juin 2019 à 9H03

Le diplômé Jean-François Bouchard était l’invité de la première classe des Originaux. Photo: David Ospina

Le 12 juin dernier, Jean-François Bouchard (B.A. design d'environnement, 1986), anciennement chef de la direction créative au Cirque du Soleil et maintenant guide créatif et conseiller au fondateur chez Lune Rouge, était l’invité de la première classe des Originaux. L’événement a pour but de partager avec le grand public les idées inspirantes, les parcours et les réflexions de diplômés exceptionnels qui font rayonner l’UQAM.

Animée par la comédienne Édith Cochrane (B.Ed.enseign. secondaire français et histoire, 2003), la classe, qui a réuni 75 personnes, avait lieu à la salle polyvalente du Cœur des sciences. La question de la créativité était au cœur de la classe de maître. «Tout le monde peut être créatif, a affirmé Jean-François Bouchard. Il suffit d’avoir les bons outils et des trucs pour débloquer le tout.» Le diplômé a aussi défendu l’importance de l’humain au cœur de la création, ce que le virtuel ne peut pas remplacer, selon lui. «La technologie peut être un plus, mais ce que le public veut voir dans un spectacle, ce sont de vrais artistes», a-t-il plaidé. Lorsqu’on met des personnes en relation, «c'est là que la créativité émerge», croit-il.

Natif de la ville de Sept-Îles, Jean-François Bouchard a également parlé de son passage à l’UQAM en tant qu’étudiant en design, du lancement de son entreprise Bouchard Design à Châteauguay ainsi que de son embauche au Cirque du Soleil… après une critique lancée à haute voix dans une des boutiques promotionnelles de l’entreprise à Las Vegas! «Je trouvais que l’endroit avait coûté beaucoup trop cher, soit un million de dollars, et je n’en revenais pas», a-t-il raconté. La responsable des boutiques, qui parlait français, l’a informé de la tenue d’un concours organisé afin d’imaginer les futures boutiques du Cirque du Soleil. Jean-François Bouchard couche ses idées sur papier et raconte une histoire au fondateur du Cirque Guy Laliberté. Ce dernier, séduit, l’embauche sur-le-champ. Après le design des boutiques, Jean-François Bouchard imagine les célèbres partys de l’empire circassien, et ce, jusqu’en 2007, l’année où il a créé son premier spectacle à Los Angeles.

Un des plus grands défis professionnels de Jean-François Bouchard? La recherche de l’effet «wow», qui a guidé ses nombreux projets artistiques pour le Cirque du Soleil. «Quand on est enfant, on est émerveillé par tout, a-t-il déclaré. Pour avoir un facteur wow, il faut faire vivre au public cet émerveillement. Il faut qu’une image nous reste en tête, quelque chose qu’on n’a jamais vu auparavant.» Jean-François Bouchard conseille aux créateurs de poursuivre leurs rêves jusqu’au bout. 

Depuis son départ du Cirque du Soleil «afin de laisser la place aux jeunes talents», Jean-François Bouchard œuvre désormais comme conseiller chez Lune rouge, une initiative de son ami Guy Laliberté. Il y accompagne des entrepreneurs de la relève dans leurs projets créatifs. «Ma fierté, c’est de faire grandir de jeunes créateurs», dit-il en conclusion.

Prochaines classes des Originaux

Intitulée «Comment faire entrer la démocratie dans le 21e siècle», la classe de Cathy Wong (LL.B., 2008), présidente du conseil municipal de la Ville de Montréal, aura lieu le 26 septembre, et celle d’Hugues Sweeney (M.A. communication, 2005), producteur exécutif à l’ONF/interactif, le 30 octobre. Pour tout savoir sur les prochaines classes des Originaux ou pour s’inscrire, il suffit de cliquer ici.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE