Conférence Serious Play

L'événement réunit une centaine de professionnels qui créent, utilisent ou analysent des jeux vidéo en situation d'apprentissage.

27 Juin 2019 à 11H53

Image tirée du jeu Slice Fractions 2, créé par Ululab, une entreprise cofondée par les diplômés François Boucher-Genesse et Jean-Guillaume Dumont.

L'engouement pour les jeux vidéo comme outils d'apprentissage ne se dément pas, et ce, dans plusieurs secteurs tels que l'éducation, la santé ou l'entreprise privée. Selon la firme Metaari, les revenus de cette industrie devraient atteindre 17 milliards de dollars d'ici 2023. «De plus en plus de professeurs ont recours à des jeux comme Minecraft ou Civilization pour enseigner des matières telles que l'histoire ou les mathématiques», souligne la professeure de l’École des médias Gabrielle Trépanier-Jobin. Celle-ci coordonne la 11e édition de la conférence internationale Serious Play, qui se tient du 10 au 12 juillet au pavillon Président-Kennedy et à l'Agora Hydro-Québec de l'UQAM. L'événement, qui se tient pour la première fois au Canada, réunira des professionnels qui créent, utilisent ou analysent l'utilisation des jeux vidéo en situation d'apprentissage.

Le coup d'envoi de la conférence sera donné par la rectrice de l'UQAM, Magda Fusaro. «Il est possible d'établir le lien entre la technologie et l'éducation, affirme-t-elle. Nous allons prouver que le jeu, ludique ou sérieux, a des impacts positifs et peut aider la société en exerçant une influence bénéfique dans les domaines les plus variés et surprenants.»

Plusieurs Uqamiens figurent parmi la centaine de participants qui présenteront leurs travaux ou participeront à des tables rondes et à des discussions sur l'apprentissage par les jeux vidéo. C'est le cas des professeurs Maude Bonenfant (Département de communication sociale et publique) et Julien Mercier (éducation et formation spécialisées), de la maître de langue Juliane Bertrand, du doctorant en communication Jonathan Bonneau, de la candidate à la maîtrise en communication/jeux vidéo et ludification Anaëlle Gravier, ainsi que des diplômés Alexander Briceno Montoya (M.Sc. mathématiques/didactique des mathématiques, 2019) et François Boucher-Genesse (M.A. éducation, 2012), cofondateur d'Ululab. Thierry Karsenti (Ph.D. éducation, 1998), professeur à l'Université de Montréal, participe également à l'événement.

La conférence d'ouverture «Minecraft's Role in Raising a Generation of Good Gamers» sera donnée par Katie Salen, professeure à l'Université California Irvine, cofondatrice de Connected Camps et coauteure des ouvrages Rules of Play, The Game Design Reader et Quest to Learn, publiés chez MIT Press. La conférencière s'intéresse au rôle que pourrait jouer le jeu Minecraft dans l'apprentissage chez les enfants, en s'attaquant au problème de la toxicité de certains environnements en ligne.

L'entreprise Ubisoft, l'un des partenaires de l'événement, organise un panel intitulé «Beyond Gaming: Meaningful Collaboration Can Have a Big Impact. How you can use the potential of video games to bring your project to another level», qui se tiendra à l'Agora Hydro-Québec,  le 10 juillet, à 16 h 45. «Ce panel proposera deux projets desquels émane le potentiel de partenariats entre différents secteurs, explique Francis Baillet, vice-président aux affaires corporatives chez Ubisoft. Il mettra en lumière notre façon de collaborer avec des experts en contenu et avec des chercheurs universitaires pour développer plus efficacement des expériences d'apprentissage et mettre à profit notre expertise en jeu vidéo au-delà de notre industrie.»

La conférence Serious Play est présentée en partenariat avec Adtalem Global Education, Ubisoft, le groupe de recherche Homo Ludens (UQAM), l'École des médias (UQAM), la Faculté de communication (UQAM), le Department of Educational & Counselling Psychology (McGill), le Games and Gamification Working Group (McGill), Technoculture, Art and Games (Concordia), l'École NAD et le Département d'informatique et de mathématiques de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). L'événement se terminera par un après-midi de jeux à l'Agora Hydro-Québec, au cours duquel seront annoncés les gagnants de l'International Serious Play Competition.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE