Meilleure étude de cas

Le chargé de cours Scott McKay a remporté un prix en responsabilité sociale des entreprises.

29 Octobre 2019 à 11H11

Le projet de la pétrolière TransCanada, qui devait mener à la construction d’un port pétrolier en plein cœur d’une pouponnière de bélugas, une espère en voie de disparition, avait soulevé la colère des citoyens. Photo: Getty Images

Le chargé de cours du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale Scott McKay (B. Sc. sciences, 1988; M.Sc. sciences de l'environnement, 1993) a remporté un prix pour son étude de cas sur le projet avorté de la pétrolière Transcanada, à Cacouna, dans le Bas-Saint-Laurent.

L’étude sur le projet d’oléoduc Énergie-Est a été soumis par le chargé de cours au concours d’étude de cas dans le cadre du 14e congrès du Réseau international de recherche sur les organisations et le développement durable (RIODD) qui a eu lieu les 25, 26 et 27 septembre derniers.

En 2014, le projet de la pétrolière albertaine, qui devait mener à la construction d’un port pétrolier en plein cœur d’une pouponnière de bélugas, une espère en voie de disparition, avait soulevé la colère des citoyens, des biologistes et des groupes environnementaux. Sous la pression, le Gouvernement du Québec avait réévalué le statut des bélugas et mis fin aux travaux de construction du port.

L’analyse d’un cas réel permet aux étudiants du cours Responsabilité sociale des entreprises (RSE) de mieux assimiler les concepts théoriques vus en classe. Elle peut servir de matière pour la réalisation de travaux ou pour les examens. «Le projet de TransCanada est un bel exemple à ne pas suivre!, commente Scott McKay, qui fait partie d’un groupe d’enseignants qui donnent les cours en RSE, sous la direction de la professeure Marie-France Turcotte. En analysant les ratés d’un tel projet, les étudiants comprennent mieux comment, en tant que futur entrepreneur ou au sein des entreprises, ils peuvent éviter de tels écueils, notamment en prenant en considération le rôle des parties prenantes.»

Les cours en RSE font partie du cheminement obligatoire de tous les étudiants de l’École des sciences de la gestion (ESG). «C’est l’une des seules écoles de gestion à enseigner aux futurs entrepreneurs les bonnes pratiques à adopter en matière de responsabilité sociale et environnementale», précise Scott McKay, qui a été député du Parti québécois (2008-2014) et adjoint parlementaire au ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs dans le gouvernement Marois.

L’étude du cas d’oléoduc Énergie-Est a été développée et rédigée grâce à un projet d’intégration intitulé «Mise à niveau des contenus et de l’examen DSR2010». Accompagné d’une subvention, le projet d’intégration vise à assurer des contenus renouvelés et mis à jour, à valoriser la recherche auprès des chargés de cours tout en reconnaissant leur apport au groupe professoral.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE