Tempêtes polaires

La doctorante Marta Moreno Ibanez compte parmi les lauréats du concours Mon projet nordique.

24 Mai 2019 à 16H15

L'étudiante Marta Moreno Ibanez est récompensée pour la présentation de sa recherche doctorale sur les tempêtes polaires.Photo: Getty/Images
Anaïs Remili, lauréate, Élisa Gouin, lauréate, Laurent Ferrier, lauréat, Claude Pinel, directeur des programmes FRQNT, Denise Pérusse, directrice aux défis de société et aux maillages intersectoriels, Fonds de recherche du Québec, Thomas Pacoureau, lauréat, Lisa Zoé Auclert, lauréate, Marta Moreno Ibáñez, lauréate, Brigitte Bigué, directrice de l'INQ et Alexandre Baillargeon, directeur des relations interministérielles à la Société du Plan Nord. 

La doctorante en sciences de la Terre et de l’atmosphère Marta Moreno Ibanez figure parmi les six étudiants qui, le 23 mai dernier, ont remporté les honneurs de la troisième édition du concours Mon projet nordique. Organisé conjointement par le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT) et l’Institut nordique du Québec (INQ), ce concours se veut un exercice de vulgarisation scientifique et de synthèse, au cours duquel des doctorantes et doctorants de différentes universités québécoises présentent, en 5 minutes, leur projet de recherche portant sur une thématique nordique ou arctique. L’objectif? Vulgariser, informer et captiver l’auditoire!

Mené sous la direction de René Laprise, professeur au Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, le projet de recherche doctorale de Marta Moreno Ibanez s’intitule «Petites mais costaudes: les tempêtes polaires ne manquent pas d'énergie !»

En compagnie des autres lauréats, la doctorante représentera le Québec lors de la finale internationale de Mon projet nordique, qui se déroulera dans le cadre de l’Arctic Circle Assembly, en octobre 2019, à Reykjavik (Islande). Six autres doctorants, sélectionnés à l'international, se joindront à la compétition.

Le jury de la finale québécoise était composé de représentants des trois Fonds de recherche du Québec et de la Société du Plan Nord.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE