Apprendre le français et l'anglais

Un nouveau certificat de l’École de langues s’adresse aux personnes nouvellement arrivées au Québec.

30 Septembre 2019 à 15H20

Le certificat propose six cours axés sur les compétences langagières, deux cours de compétences culturelles et deux cours obligatoires réalisés en «immersion expérientielle» dans des organismes communautaires ou culturels de Montréal. Photo: Getty Images

À compter de l’hiver 2020, l’École de langues offrira le nouveau certificat en français et anglais: l’expérience montréalaise. Ce programme s’adresse principalement aux personnes nouvellement arrivées au Québec – qui ont, bien souvent, effectué des études universitaires dans leur pays d’origine –, de même qu’aux étudiants étrangers, aux étudiants canadiens venant de l’extérieur du Québec ou en programme d’échange.

Le certificat propose six cours axés sur les compétences langagières, deux cours de compétences culturelles et deux cours obligatoires réalisés en «immersion expérientielle» dans des organismes communautaires ou culturels de Montréal. «Notre programme est le seul au Canada qui regroupe ces trois caractéristiques: bilingue, axé sur la langue et la culture et qui se déroule dans un contexte d’apprentissage réel», souligne la maître de langue Martyna Kozlowska, qui a créé le certificat avec ses collègues Roisin Dewart et Coralie Huckel.

Pour être admis au programme, les candidats doivent avoir une bonne connaissance – niveau intermédiaire ou avancé – d’au moins une des deux langues. «Par exemple, quelqu’un qui a une bonne connaissance du français, mais qui est débutant en anglais, pourrait suivre des cours de perfectionnement en français et des cours de base en anglais», mentionne la maître de langue.

Ancré dans le contexte montréalais

Les deux cours obligatoires, Communautés à Montréal à travers langues et cultures et Montréal à travers langues et cultures, ont été créés spécifiquement pour ce programme. Offerts en français ou en anglais – au choix des étudiants –, ces cours sont basés sur une approche d’apprentissage expérientielle. «Les étudiants expérimenteront ce que vivent réellement les Montréalais, c’est-à-dire des interactions authentiques qui faciliteront leur intégration au sein de la communauté», affirme Martyna Kozlowska.

Le premier cours se déroulera au sein d’organismes communautaires – par exemple, des organismes d’alphabétisation ou d’aide aux personnes âgées –, alors que le second cours aura lieu au sein d’organismes culturels montréalais – musées, bibliothèques, organismes valorisant le patrimoine. «À la différence d’un stage ou d’une expérience de bénévolat, les activités d’apprentissage seront conçues spécifiquement pour améliorer les compétences communicationnelles et culturelles, précise la maître de langue. À la fin du cours, les étudiants retourneront en classe afin de réfléchir de manière critique à ce qu’ils auront appris.»

Les huit cours de compétences langagières et culturelles seront quant à eux axés sur les habiletés communicationnelles à l’oral et à l’écrit.

Intérêt marqué

En amont de la création du programme, l’École de langues avait sondé quelque 160 candidats potentiels, majoritairement des nouveaux arrivants. «Ce qui ressort de ce sondage, c’est que ces personnes désirent mieux s’intégrer à leur communauté d’accueil, mentionne Martyna Kozlowska. Près de 90 % d’entre eux ont d’ailleurs démontré un intérêt à s’inscrire dans un programme comme celui que nous proposons.»

Le certificat a été créé grâce à une subvention de l’Entente Canada-Québec relative à l’enseignement dans la langue de la minorité et à l’enseignement des langues secondes, un programme du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Il a également obtenu l’appui de l’organisme Montréal International.

Il est possible de faire une demande d’admission au certificat avant le 1er novembre pour le trimestre d’hiver, le 1er février pour le trimestre d’été ou le 1er mai pour le trimestre d’automne.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE