Nuit blanche à l’UQAM 

Des étudiants présenteront plusieurs œuvres interactives dans le cadre du festival Montréal en lumière. 

25 Février 2019 à 11H29

Photo: Nathalie St-Pierre

Installations interactives, projections, installations sonores, jeu vidéo et exposition en arts visuels: l’UQAM propose une programmation riche et originale lors de la Nuit Blanche du festival Montréal en lumière, le samedi 2 mars, de 20 h à 2 h.

Au Pavillon de Design (DE)

Le projet Univers Parallèle, une création des étudiants au D.E.S.S. en design d’événements, se compose de trois secteurs immersifs situés dans la ruelle du pavillon de Design et au Jardin Sanguinet. Grâce à des projections, des installations sonores et des dispositifs d’interaction, les noctambules sont invités à découvrir les vestiges d’un monde parallèle, un univers étrange dans lequel ils se sentiront observés, voire surveillés…

Présentée au Centre de design, l’exposition La précision du vague (en cours jusqu’au 14 avril prochain) porte sur les terrains vagues de Montréal. L'exposition est le fruit de trois années et demie de travail mené par la professeure de l’École de design Carole Lévesque. L’évènement constitue une sorte d'atlas du terrain vague, documentant ces lieux souvent négligés par divers modes de représentation: photographies, base de données numérique, vidéos, captations sonores, dessins perspectifs, collection d'objets trouvés, herbier et élévations paysagères.

Inspiré de l’exposition, l'atelier participatif en sérigraphie Vaguement Montréal sera offert de 18 h à 2 h.

Au Pavillon Judith-Jasmin (J)

Réalisée par la doctorante en communication Mariam Limam, l’installation expérientielle Objet Heisenberg s’inspire du principe de la superposition quantique. L’œuvre se compose d’un amalgame de sons, d’images et de lumières.

Créé par les étudiants à la maîtrise en communication (profil jeux vidéo et ludification), le jeu vidéo en format géant Trekho consiste en une course à obstacles loufoque dans les rues de Montréal. Les équipes doivent coordonner et synchroniser leurs mouvements, tandis qu’un seul joueur voit les obstacles à éviter sur l’écran.

Les étudiantes à la maîtrise en arts visuels et médiatiques Catherine Asselin-Boulanger, Heidi Barkun, Béatrice Boily et Sylvie Laplante proposent Une nuit à l'œuvre, une soirée alliant projections et performances. Au Centre d’expérimentation et d’exposition (CDEx), salle J-R930.

Un atelier de création de zines sera animé par Marie Samuel Levasseur, finissante à la maîtrise en arts visuels et médiatiques. Près des portes d'entrée du CDEx, de 20 h à 23 h.

Au Pavillon Sainte-Catherine (V) et au métro Saint-Laurent

Réalisé par les finissants du programme de médias interactifs, le projet La mécanique des fluides se déploie en deux installations interactives distinctes : le Delta, à l’édicule du métro Saint-Laurent, et la Centrale, au pavillon V. Les participants sont invités à s’emparer des différents états de la matière via le numérique. À l’édicule du métro Saint-Laurent, l’esplanade est transformée en delta glacé grâce à un mobilier urbain interactif et à la détection des mouvements des passants. À partir des informations recueillies, les glaciers réagissent en son et en lumière au contact humain. Au pavillon V, les passants découvrent une salle de canalisation baignée dans le clair-obscur. Afin de créer une ambiance sonore et lumineuse, le public est invité à activer une turbine de gaz en connectant le plus grand nombre de conduits lumineux. La mécanique des fluides est aussi présentée dans le cadre du parcours Illuminart du festival Montréal en lumière jusqu’au 3 mars prochain.

Du côté de CHOQ.ca

Dès 21 h, la radio CHOQ.ca propose de nouveau une programmation spéciale pour la Nuit blanche. Au programme: baladodiffusion, DJs en direct, micro ouvert et quiz.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE