Entretiens Jacques Cartier

Plusieurs chercheurs de l'UQAM participent à la 32e édition qui se déroule à Montréal, Québec et Ottawa.

28 Octobre 2019 à 11H52

On souligne cette année les 40 ans de la signature du Pacte d'amitié de 1979 entre les villes de Lyon et de Montréal.
Photo: Getty Images

Plusieurs chercheurs de l'UQAM participeront à la 32e édition des Entretiens Jacques Cartier, qui se déroulera du 4 au 6 novembre prochains à Montréal, Québec et Ottawa. Quatre colloques sont organisés ou co-organisés par des professeurs de l'UQAM; trois d'entre eux auront lieu dans les murs de l'université.

Créés en 1987, les Entretiens Jacques Cartier proposent chaque année colloques, conférences et moments de réseautage reflétant les huit thématiques du Centre Jacques Cartier: Santé et sciences de la vie, Numérique et technologies, Entrepreneuriat, Énergie et développement durable, Mobilité, territoires et villes intelligentes, Enjeux sociaux et économiques, Finances et affaires juridiques, Culture, art et performance. Ils se tiennent alternativement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et au Québec et à Ottawa.

On souligne cette année les 40 ans de la signature du Pacte d'amitié de 1979 entre les villes de Lyon et de Montréal.

Immobilier et mobilité

La rectrice de l'UQAM, Magda Fusaro, prononcera le mot de bienvenue du colloque «Immobilier + mobilité: pour un développement durable et inclusif des territoires en milieu urbain», qui aura lieu le 4 novembre à l'édifice Jacques-Parizeau. «Ce colloque propose de discuter des liens entre le développement de projets immobiliers, de projets de quartier et de projets de mobilité et des conséquences sociales, environnementales et économiques qui y sont associées, indique la professeure Andrée De Serres, du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale. Il vise à sensibiliser les participants aux enjeux associés à l’implantation de nouveaux projets de mobilité impliquant infrastructures urbaines et bâtiments, à explorer de nouvelles approches facilitant le développement de la mobilité, et à coconstruire une approche écosystémique de la mobilité des grandes villes.» La titulaire de la Chaire Ivanhoé Cambridge d'immobilier ESG UQAM organise ce colloque en collaboration avec Marc Gonnet, éditeur et directeur de contenu de Movin'On de Michelin.

La professeure associée Florence Junca-Adenot (études urbaines et touristiques), le vice-doyen à la recherche Fabien Durif et la professeure Ahlem Hajjem (marketing), le chargé de cours Yvon Rudolphe (stratégie, responsabilité sociale et environnementale), qui est également coordonnateur et gestionnaire de projets à l'Observatoire et centre de valorisation des innovations en immobilier (OCVI2), le doctorant en administration Sylla Maldini ainsi que plusieurs diplômés participeront à ce colloque. «Les étudiants chercheurs de la Chaire et de l'OCVI2 qui préparent des mémoires et des thèses sur des sujets qui seront abordés pendant le colloque auront l'occasion de prendre part aux discussions», ajoute Andrée De Serres.

La mairesse Valérie Plante prononcera le mot de clôture du colloque, auquel participera également le maire de l'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau (Ph.D. études urbaines, 2017), qui est responsable de la ville intelligente, des technologies de l'information, de l'innovation, de la performance organisationnelle et de l'enseignement supérieur au comité exécutif de la Ville de Montréal. La participation à ce colloque s'effectue uniquement sur invitation.

Le numérique au musée

Le colloque «Nouvelles médiations, pour un rapprochement des publics d'expositions et des œuvres d'art» aura lieu le 4 novembre au local J-1200 du pavillon Judith-Jasmin. «Ce colloque interdisciplinaire et plurisectoriel vise à éclairer la réflexion actuelle sur les nouveaux modes d’apprentissage - sensoriels, corporels et multimédiatiques - et les potentialités du numérique au sein des musées et des centres d’art. Par une perspective comparée Québec-France réunissant des chercheurs et des professionnels des musées et de l’exposition, le colloque jettera un éclairage inédit sur le devenir de la médiation, sa place et le rôle nouveau joué par le médiateur au sein des institutions muséales», souligne le professeur Mouloud Boukala (École des médias), qui co-organise l'événement en collaboration avec Denis Cerclet, maître de conférences à l’Université Lumière - Lyon 2.

Les professeures Jennifer Carter (histoire de l'art) et Véronique Leduc (communication sociale et publique) participeront à ce colloque à titre de panélistes, tandis que le professeur Boukala animera la synthèse et l'atelier d'idéation en fin de journée. L'événement est ouvert à tous.

Transition et risques climatiques

Organisé conjointement par l’UQAM et les universités Lyon II et Lyon III, en collaboration avec le Réseau inondations intersectoriel du Québec (RIISQ), le colloque «Innovations en gestion de la transition et des risques climatiques: du dire au faire» aura lieu les 4 et 5 novembre à la salle D-R200 de l'UQAM.

«Gratuit et ouvert à tous sur inscription, ce colloque s’adresse à tous ceux qui sont concernés par la transition climatique et les risques associés aux changements climatiques : chercheurs, praticiens, décideurs politiques et membres de la société civile sont invités y participer», mentionne le professeur Bernard Motulsky (communication sociale et publique), qui organise l'événement avec ses collègues Valérie Lehmann (management et technologie) et Françoise Paguien-Séguy (Sciences Po Lyon).

«Le thème de l’innovation y sera décliné sous divers aspects : les rôles inédits des acteurs comme les citoyens, les nouveaux discours des pouvoirs publiques, les méthodes de diagnostic innovantes, les nouveaux outils et les expérimentations actuelles en matière de gestion des risques climatiques», précise Bernard Motulsky. Une trentaine de conférenciers prendront part aux diverses activités organisées, parmi lesquels la présidente du RIISQ et vice-rectrice à la Recherche, à la création et à la diffusion, Catherine Mounier, qui prononcera la conférence d'ouverture du 4 novembre, son directeur, le professeur Philippe Gachon (géographie) ainsi que ses collègues Juan-Luis Klein (géographie) et René Audet (stratégie, responsabilité sociale et environnementale).

Développement durable

Le colloque «Atteindre les ODD en combinant leviers technologiques et computationnels, économie circulaire et transdisciplinarité. Mission impossible?» se déroulera également sur deux jours, les 4 et 5 novembre, au local PK-1140 du pavillon Président-Kennedy.

«Afin d'explorer en profondeur l'utilisation de leviers technologiques et computationnels en vue de l'opérationnalisation des objectifs de développement durable (ODD), ce colloque permettra de faire dialoguer, voire se confronter, des experts et expertes académiques et du terrain en analyse du cycle de vie, modélisation algorithmique, innovation sociale, Internet des objets, mobilité durable, recherche opérationnelle, intelligence artificielle, technologies de l'information et plus», annonce la professeure Cécile Bulle (stratégie, responsabilité sociale et environnementale), qui organise l'événement avec son collègue Laurent Lefèvre, de l'École Normale Supérieure de Lyon.

Les professeurs Nicolas Merveille (stratégie, responsabilité sociale et environnementale), Marie-Andrée Caron (sciences comptables), Sébastien Gambs (informatique) ainsi que la professeure associée Laure Waridel (Institut des sciences de l'environnement) participeront à ce colloque, ouvert à tous sur inscription.

Des profs dans d’autres colloques

La professeure Ghayda Hassan (psychologie) et le professeur associé Wael Saleh (Institut d'études internationales de Montréal) participeront au colloque «Avons-nous gagné la bataille contre la radicalisation menant à la violence au nom de l'islam ou du nationalisme en France et au Québec?», le 5 novembre, à l'Université de Montréal.

Le professeur Ygal Bendavid (management et technologie), directeur du Laboratoire Internet des objets, sera modérateur lors d'un panel du «Premier forum international sur l'innovation 4.0», le 6 novembre, au Palais des congrès.

L'artiste et professeure Gisèle Trudel (École des arts visuels et médiatiques) participera au colloque «Art-science: la frontière est un lieu en soi!», le 6 novembre, au campus de l'Université de Sherbrooke à Longueuil.

Le professeur Mathieu Lavoie (musique) prendra part au colloque «Déconstruction et reconstruction de l'industrie de la musique», le 6 novembre, à HEC Montréal.

Les professeures Anne Latendresse (géographie) et Priscilla Ananian (études urbaines et touristiques) participeront au colloque «Les nouveaux défis de la participation citoyenne: de la prise de décision à la co-construction des politiques publiques», le 6 novembre, à l'Office de consultation publique de Montréal.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE