Exercice et prévention du cancer

Depuis 2008, Nautilus Plus a remis près de 2,5 millions de dollars à la Chaire en prévention et traitement du cancer.

19 Septembre 2019 à 11H11

Borhane Annabi, titulaire de la Chaire en prévention et traitement du cancer, Pierre Bélanger, directeur général de la Fondation de l'UQAM, Normand Séguin, doyen de la Faculté des sciences, Richard Béliveau, directeur scientifique de la Chaire, Martin Légaré, PDG Nautilus Plus, Karine Larose, directrice des communications, Nautilus Plus, et Marie-Josée Després, vice-présidente, Nautilus Plus.Photo: Tayaout-Nicolas | NTM Productions

Grâce à son défi 30 minutes à fond pour le Fonds, Nautilus Plus a remis, depuis 2008, près de 2,5 millions de dollars au Fonds Richard Béliveau de la Chaire en prévention et traitement du cancer, dont plus de 1 million de dollars dans le cadre de la campagne majeure de financement 100 millions d’idées de la Fondation de l’UQAM. Cette contribution permet à la Chaire de poursuivre ses travaux pour mieux comprendre les effets anticancéreux des aliments afin de prévenir et d’enrayer le développement de la maladie.

«Nautilus Plus a donné un véritable élan à la Chaire et a permis à l’UQAM de se tailler une place de choix dans le domaine de la recherche sur le cancer, a déclaré le doyen de la Faculté des sciences, Normand Séguin. En plus d’avoir un impact scientifique important sur la formation des chercheurs de demain, la Chaire contribue au rayonnement de l’UQAM dans un secteur appelé à connaître un essor fulgurant.»

12e édition du défi

Lors d’un événement de reconnaissance tenu le 18 septembre dernier, Martin Légaré, président-directeur général de Nautilus Plus, Richard Béliveau, directeur scientifique de la Chaire, Borhane Annabi, titulaire de la Chaire, Pierre Bélanger, directeur général de la Fondation de l’UQAM, et Normand Séguin ont lancé officiellement la période d’inscription à la 12e édition du défi 30 minutes à fond pour le Fonds, qui aura lieu les 3 et 4 novembre prochains dans les succursales Nautilus Plus à travers le Québec.

Lors du défi, 6000 participants seront invités à récolter des dons et à brûler un maximum de calories en 30 minutes, afin d’atteindre l’objectif de 225 000 $.

Partenaires pour la santé

Les habitudes de vie et l’alimentation sont responsables de plus de 70 % des décès par cancer chaque année, démontrent des études. «C’est ce qui renforce notre partenariat avec Nautilus Plus, dont la mission est de promouvoir de saines habitudes de vie», a expliqué le professeur Annabi.

Au cours des dernières années, la Chaire a identifié et caractérisé d’un point de vue moléculaire et cellulaire les processus impliqués, entre autres, dans les phénomènes proinflammatoires communs au développement tumoral et à l’obésité causée par la sédentarité et par le manque d’activité physique. «Nous comprenons mieux les multiples activités biologiques des composés phytochimiques présents dans les aliments que nous consommons quotidiennement, comme l’huile d’olive, les petits fruits et le thé vert, et comment ils peuvent prévenir l’incidence de certaines maladies chroniques», a mentionné Richard Béliveau.

«Par cette collaboration unique, Nautilus Plus contribue concrètement au financement de la recherche pour prévenir et traiter le cancer, a affirmé Martin Légaré, président-directeur général de Nautilus Plus. Grâce à ses kinésiologues et à ses nutritionnistes, notre entreprise québécoise met au service de la population son expertise pour accompagner professionnellement les changements de comportements et l’adoption de saines habitudes de vie.»

Améliorer les traitements

L’équipe de la Chaire, composée d’une trentaine de chercheurs, travaille aussi au développement de plateformes thérapeutiques ciblant les cancers du sein, des ovaires et du cerveau, en mettant en place des stratégies innovantes et ciblées de transport de médicaments. Un médicament permettant d’améliorer le traitement des cancers cérébraux est présentement en phase d’essais cliniques. «Ces approches sont uniques, car elles visent à créer de nouvelles molécules anticancer qui contourneront les mécanismes de résistance associés aux agents anticancéreux, explique Borhane Annabi. Ces nouveaux médicaments auront un rayon d’action plus ciblé, réduisant ainsi les effets secondaires. Ces nouvelles approches sont d’une importance capitale dans une lutte plus personnalisée des cancers.»

L’événement de reconnaissance du 18 septembre était suivi d’une table ronde formée de Richard Béliveau et de Borhane Annabi et animée par Karine Larose (M.Sc. kinanthropologie, 2007), directrice du marketing et des communications chez Nautilus Plus. Cette conférence a permis de rappeler les nombreux défis sociaux en santé et l'importance du partenariat entre Nautilus Plus et la Chaire en prévention et traitement du cancer de l'UQAM pour le progrès scientifique

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE