Un comité sur le projet Royalmount

Florence Junca-Adenot présidera les travaux d'un groupe de travail sur la mobilité du secteur.

6 Mars 2019 à 14H01

Florence Junca-AdenotPhoto: Émilie Tournevache

La professeure associée au Département d'études urbaines et touristiques de l'ESG UQAM Florence Junca-Adenot a été nommée à la tête d'un groupe de travail consacré à repenser la mobilité dans le secteur Namur-De la Savane. Cette nomination a été annoncée le 6 mars par la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, et la mairesse de Montréal, Valérie Plante. La création de ce groupe de travail s'inscrit dans la foulée de la recommandation de la Commission sur le développement économique et urbain et l'habitation, mandatée par la Ville de Montréal pour mener une consultation publique sur le projet Royalmount.

Experte en planification urbaine et en mobilité des personnes, Florence Junca-Adenot a mis sur pied, en 2005, le Forum Urba 2015, une plateforme de réflexion sur les conditions de réussite des villes de l’avenir. Elle a présidé de nombreux organismes et commissions sur le développement urbain et le transport, dont la commission de développement économique de Montréal. Elle a aussi été la première p.-d.g. de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), de 1996 à janvier 2004.

«Le secteur Namur-De la Savane est un des six sites stratégiques de développement de l'agglomération de Montréal, souligne Florence Junca-Adenot. Son enclavement, sa dépendance des autoroutes 15 et 40 ainsi que de l'échangeur Décarie, fortement congestionnés, ont freiné son essor. L'arrivée du REM, l'annonce de plusieurs projets de développement et la nécessité de réduire la congestion actuelle sur les deux autoroutes, vitales pour la région de Montréal, rendent nécessaires la recherche de solutions à ces enjeux de mobilité et d'aménagement. Il s'agit d'une belle occasion pour proposer des solutions novatrices, exemplaires et intégrées répondant aux objectifs de la Politique de mobilité durable, à ceux du schéma d'aménagement de l'agglomération de Montréal, et du Plan métropolitain d'aménagement et de développement.»

Le groupe de travail sur la mobilité du secteur Namur-De La Savane regroupe des représentants du ministère des Transports, du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, de la Ville de Montréal, la Ville de Mont-Royal, de l'Association des municipalités de banlieue, de l'Autorité régionale de transport métropolitain et de la Société de transport de Montréal. Son mandat est de déterminer les besoins en mobilité aux abords de l'échangeur Décarie, et d'émettre des recommandations en matière de mobilité et d'aménagement des nouveaux milieux de vie appelés à se développer dans le secteur. Les solutions à court et à moyen terme permettant d'améliorer le service de transport en commun et les conditions de circulation sur les autoroutes 15 et 40 seront par la suite étudiées dans le cadre du plan stratégique de développement de l'Autorité régionale de transport métropolitain, prévu d'ici la fin de l'année 2019.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE