Journée Wallonie-Bruxelles

La professeure Anne de Vernal a donné une conférence à l'UQAM sur les changements climatiques.

6 Décembre 2019 à 10H18, mis à jour le 6 Décembre 2019 à 10H45

Le consul général de Belgique, Hendrik Van de Velde, la rectrice de l’UQAM, Magda Fusaro, la professeure du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, Anne de Vernal, et la déléguée générale de la Délégation Wallonie-Bruxelles au Québec, Sharon Weinblum.  Photo: David Ospina

Une cinquantaine de personnes ont participé, le 3 décembre dernier, à la deuxième édition des Journées Wallonie-Bruxelles à l’UQAM. Organisé par le rectorat et la Délégation générale Wallonie-Bruxelles au Québec, cet événement s’inscrit dans une perspective de dialogue entre la communauté francophone de la Belgique et le Québec, tout en visant à faciliter la mobilité étudiante et professorale et à faire connaître les partenariats de recherches entre l’UQAM et les universités belges.

À cette occasion, la professeure du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère Anne de Vernal, spécialiste en paléoclimatologie, a présenté une conférence sur les changements climatiques dans les milieux nordiques, laquelle a été suivie d’un échange avec le public et d’un cocktail de réseautage offert par la Délégation générale Wallonie-Bruxelles au Québec.

La rectrice de l’UQAM, Magda Fusaro, des conseillers du Service des relations internationales de l’Université, des partenaires, des représentants du Consulat général de la Belgique et de l’équipe de la Délégation générale Wallonie-Bruxelles, ainsi que des professeurs, chercheurs et étudiants québécois et belges étaient présents lors de l’événement. La rectrice a rappelé les nombreux partenariats de recherche et de formation entre l’UQAM et les universités belges francophones, notamment dans les domaines des médias et des contenus numériques, du design et de l’urbanisme, du droit et de la science politique ainsi que des sciences de la Terre. Magda Fusaro a aussi fait mention du rôle de leadership que joue l’UQAM en matière de recherche environnementale.

Parmi les professeurs reconnus au niveau mondial pour leurs recherches dans le domaine de l’environnement figure Anne de Vernal. Ses travaux portent sur les changements océanographiques, climatiques et environnementaux dans les milieux marins. Professeure à l’UQAM depuis 1987 et membre du Centre de recherche sur la dynamique du système Terre (GEOTOP), Anne de Vernal a reçu, au cours de sa carrière, de nombreux prix et distinctions, dont la médaille Willet G. Miller de la Société royale du Canada, pour sa contribution exceptionnelle au domaine des sciences de la Terre, de l’océan et de l’atmosphère. Elle est membre de l’Académie des sciences de la Société royale du Canada depuis 2013.  

Dans le cadre de sa conférence, la professeure a présenté un projet de recherche plurisectoriel auquel elle participe comme cochercheuse, en collaboration avec le professeur Hugues Goose de l’Université catholique de Louvain, en Belgique. Intitulé «Changements du climat naturels et anthropogéniques dans les milieux nordiques: ​spécificités et impacts sur l'écosystème humain»​ (ClimHuNor), le projet de recherche (2017-2020) vise, entre autres, à mieux comprendre les variations du climat ainsi que ses conséquences sur l’environnement et sur la santé des populations autochtones vivant dans le Grand Nord. Financé en partie par les trois Fonds de recherche du Québec (Nature et technologies, Santé et Société et culture), le projet a aussi pour objectif  de produire, en collaboration avec les populations autochtones, un atlas des changements climatiques qui leur est destiné.

Plusieurs chercheurs de l’UQAM participent au projet ClimHuNor, dont le professeur émérite Claude Hillaire-Marcel et son collègue René Laprise, du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, Philippe Gachon, Étienne Boucher et Michelle Garneau, du Département de géographie, Nicolas Houde, du Département de science politique, ainsi que René Audet, du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale.

La conférence d’Anne de Vernal sera diffusée sous peu sur UQAM.tv.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE