Annuaire 2020 de l'ÉSM

Les finissants de l’École supérieure de mode présentent leurs travaux dans une publication.

9 Juin 2020 à 18H17

Créée par Camille Desjardins, cette œuvre, tirée de la collection Empreinte, s’inspire d’une photographie de la revue National Geographic montrant un oiseau prisonnier d’un sac de plastique. La démarche de la designer intègre des éléments récupérés, recyclés ou transformés.  
Photo :Kathy Verville Normand

Une nouvelle publication de l’École supérieure de mode (ÉSM) met en vitrine le travail et le talent des finissants de l’année 2020. Les étudiants en design et stylisme de mode, en gestion industrielle, en commercialisation de la mode ainsi qu’en mode, stratégie et gestion des affaires proposent un tour d’horizon de leurs projets finaux: créations de mode, plans d’affaires, services de consultation d’entreprises, développement technologique ou de produits, etc. Plusieurs de ces projets sont également des créations ou des initiatives durables, une tendance de plus en plus observée dans le domaine de la mode.

«L’annuaire est un bon moyen d’immortaliser les projets de fin d’études de nos étudiants, soutient la professeure et directrice de l’ÉSM Marie-Ève Faust. Il y a, bien sûr, l’événement annuel Momentum au cours duquel leurs projets sont dévoilés, mais c’est une soirée éphémère et, en raison de la pandémie, la soirée a dû être annulée cette année.»

De facture sobre et élégante, l’annuaire présente plus d’une vingtaine de projets. «L’École de mode est, pour moi, un haut lieu d’expérimentation où l’on peut développer de nouvelles idées et prendre des risques, explique le designer et chargé de cours Rad Hourani, qui a assumé la direction artistique de l’annuaire ainsi que la conception graphique, en collaboration avec l’ancienne étudiante en design graphique Wendy Moran. J’ai voulu ainsi recréer l’atmosphère blanche, pure, un brin clinique des laboratoires. Un peu comme si on y entrait…»

Le recueil a été rendu possible grâce aux professeurs, aux chargés de cours, aux membres du personnel ainsi qu’au soutien des partenaires et des donateurs de l’École supérieure de mode.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE