Survivre aux changements climatiques en 2050

Le récit pour mobile Bulle, créé par huit étudiants de l’école interactive ONF × UQAM, est lancé.

29 Août 2020 à 9H21

Créé par la troisième cohorte de l'école interactive Jeunes pousses UQAM x ONF, le récit interactif pour mobile Bulle a été lancé le 29 août.

Le récit interactif pour mobile Bulle se déroule en 2050 dans un Montréal plus chaud de 2 °C, où la seule solution pour survivre est de se mettre la tête dans une bulle. Créé par la troisième cohorte de l’école interactive Jeunes pousses UQAM x ONF – les étudiants Diana Aziz (B.A. design graphique, 2019), Marianne Bourdages (communication/création médias-médias interactifs), Camille Foisy (B.A. communication/journalisme, 2019), Jonathan Gagnon (communication/création médias-médias interactifs), Louise Hammouda (B.A. communication/journalisme, 2019), Andréa Henry-Etesse (sciences de l'environnement), Marie-Blanche Rossi (design graphique) et Gabriel Turcotte-Dubé (communication/jeux vidéo et ludification, B.A. sciences humaines, 2017) –, Bulle a été lancé le 29 août dernier.

Avec sa poésie noire et ses animations contemplatives, ce court récit de cinq minutes engage des conversations sur l’environnement, sur le futur de l’humanité et sur l’écoanxiété.

Lancée en collaboration avec le quotidien Le Devoir, qui a publié un dossier sur le sujet le 29 août, l’œuvre est en nomination pour un prix Gémeaux dans la catégorie Meilleure expérience interactive. Les lauréats seront dévoilés le 20 septembre prochain dans le cadre du 35e gala des prix Gémeaux, lesquels sont décernés par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision.

D’une durée de 10 semaines, l’école interactive ONF x UQAM permet à 8 étudiants provenant de différents programmes offerts à l’Université de travailler ensemble pour développer une nouvelle création au Studio des productions interactives de l’ONF. Les participants de cette troisième édition devaient concevoir une expérience interactive sur le thème de la résilience des villes face aux changements climatiques. Un appel à candidatures sera lancé ultérieurement pour composer la prochaine cohorte.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE