Débordement littéraire

Deux diplômées du D.E.S.S. en design d’événements proposent un parcours littéraire au centre-ville de Montréal.

22 Septembre 2020 à 16H53

Le déambulatoire, réalisé dans le cadre du Festival international de la littérature (FIL), prend place dans des lieux inédits du Quartier des spectacles. Photo: Nathalie St-Pierre

Cet automne, les diplômées du D.E.S.S. en design d’événements Sacha Buliard et Emilie Proulx (2019) proposent une nouvelle activité aux Montréalais: une route de la littérature, à l’image de la route des vins. Intitulé Débordement littéraire, le déambulatoire, réalisé dans le cadre du Festival international de la littérature (FIL), prend place dans des espaces inutilisés, des ruelles accueillantes et des lieux inédits du Quartier des spectacles. Les passants sont guidés par des extraits de romans et de poèmes de Dany Laferrière, Réjean Ducharme, Joséphine Bacon, Kim Thúy, Roland Giguère et Monique Proulx. Des citations comme «Je suis descendu jusqu’au centre-ville voir bourgeonner la foule humaine» (Dany Laferrière, Chronique de la dérive douce) ou «Mes frères et moi, nous avons ainsi marché dans les traces de leur regard pour avancer» (Kim Thúy, Ru) sont inscrites sur des panneaux ressemblant à s’y méprendre par leur forme et leurs dimensions aux panneaux de stationnement de la Ville. La typographie, les couleurs (vert apaisant, bleu doux, bordeaux, rosé, etc.) et des matériaux différents ont toutefois été choisis pour ne pas les confondre. 

Par ce parcours littéraire, les créatrices veulent faire entrer la culture québécoise, et plus précisément sa littérature, dans l’espace public de la ville tout en permettant à ses habitants de redécouvrir leurs espaces. L’installation est coproduite par le Partenariat du Quartier des spectacles (PQDS).

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE