Deux Uqamiens à la SRC

Les professeurs Paul del Giorgio et Chantal Cyr sont admis à la Société royale du Canada.

8 Septembre 2020 à 13H25

Le professeur du Département des sciences biologiques Paul del Giorgio compte parmi les 87 nouveaux membres élus au sein des académies de la Société royale du Canada (SRC). Attribuée pour des réalisations académiques, scientifiques et artistiques remarquables, cette reconnaissance constitue le plus grand honneur qui puisse être accordé à un individu travaillant dans les domaines des arts, des sciences sociales et des sciences.

Chantal Cyr, professeure au Département de psychologie, a pour sa part été nommée parmi les 50 nouveaux membres du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en arts et en science de la SRC. Ces individus représentent les meilleurs leaders en milieu de carrière du Canada.

La cérémonie de remise des distinctions aura lieu le 27 novembre prochain.

Paul del Giorgio

Paul del Giorgio.
Photo: Nathalie St-Pierre

Paul del Giorgio a été élu membre de l’Académie des sciences (division des sciences de la Terre, de l’océan et de l’atmosphère). Le professeur est un écologiste aquatique et biogéochimiste reconnu pour ses contributions fondamentales à la compréhension des réseaux trophiques microbiens et des flux d’énergie et de carbone dans les écosystèmes d’eau douce et marins. Ses recherches intégratives dans le biome boréal ont contribué à une réévaluation radicale des liens aquatiques/terrestres et du rôle des eaux continentales, y compris les réservoirs hydroélectriques, dans le cycle global du carbone. Paul del Giorgio est titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Hydro-Québec en biogéochimie du carbone des écosystèmes aquatiques boréaux.

Chantal Cyr

Chantal Cyr.
Photo: Nathalie St-Pierre

Chantal Cyr est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’attachement et le développement de l’enfant. Elle est reconnue sur le plan international pour ses travaux sur la maltraitance durant l’enfance ainsi que sur l’attachement désorganisé et l’intervention-relationnelle parent-enfant (IR). Elle a montré l’efficacité de l’IR pour améliorer la sensibilité parentale, le développement des enfants et les décisions concernant leur placement. Ses formations influencent de nombreux praticiens intervenant auprès des familles vulnérables. Ses travaux ont permis l’implantation de l’IR dans plusieurs pays du monde. 

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE