Nomination d’une protectrice universitaire

L’avocate Dominique Demers prend la relève de l’ombudsman Muriel Binette.

1 Septembre 2020 à 16H22

Me Dominique Demers

Le Conseil d’administration a nommé à l’unanimité Me Dominique Demers à la fonction de protectrice universitaire pour un mandat de cinq ans, à compter du 1er septembre 2020. Membre du Barreau du Québec depuis 1994, Me Demers est titulaire d’un baccalauréat en droit et d’une maîtrise en droit de la santé de l’Université de Sherbrooke. Elle remplace Muriel Binette, qui exerçait depuis 15 ans les fonctions d’ombudsman et qui a pris sa retraite. Il est à noter que le Conseil d’administration a approuvé, le 30 avril dernier, la modification du titre d’ombudsman pour celui de protectrice, protecteur universitaire.

La nouvelle protectrice universitaire a su se démarquer tout au long de sa carrière dans des fonctions centrées sur le respect des droits des personnes. Elle a occupé les postes de directrice générale adjointe au Conseil pour la protection des malades, de 1999 à 2007, ainsi que de coordonnatrice aux affaires professionnelles au Conseil interprofessionnel du Québec, de 2007 à 2011. Commissaire aux plaintes et à la qualité des services dans les centres de santé et de services sociaux de Thérèse-De Blainville et de Bordeaux–Cartierville–Saint-Laurent de 2011 à 2015, elle a ensuite occupé le poste de commissaire adjointe aux plaintes et à la qualité des services au Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides, de 2015 à ce jour.

Sous l’autorité directe du Conseil d’administration, Me Demers recevra les plaintes, les discussions, des membres de la communauté universitaire qui se sentent lésés par les mécanismes administratifs de l’Université ou victimes de discrimination ou de toute forme d’injustice concernant leur personne, leur état ou l’exercice de leurs fonctions. Médiatrice accréditée depuis 2019, Me Demers pourra également intervenir, à la demande de la Direction

PARTAGER