Prix novateur en enseignement des arts 

La diplômée Emmanuelle Allard remporte un prix pour un projet d’éducation interculturelle combinant les arts et l’apprentissage du français.

2 Novembre 2020 à 10H07

Un élève brode un tracé représentant son parcours migratoire.
Photo :Emmanuelle Allard

Le Conseil des diplômés de la Faculté des arts décerne pour la première fois son Prix novateur en enseignement des arts à Emmanuelle Allard (M.A. arts visuels et médiatiques, concentration éducation, 2003). Assorti d’une bourse de 1000 dollars, le prix est remis à un diplômé ou une diplômée ayant mis en œuvre un projet novateur et mobilisateur au sein de son milieu professionnel.

Enseignante spécialisée en arts plastiques et art dramatique au primaire, Emmanuelle Allard travaille à la Commission scolaire de Montréal depuis 2002. Elle s’intéresse particulièrement à l’enseignement des arts plastiques en contexte pluriculturel. Pour ses élèves du troisième cycle de l’École primaire Sainte-Bernadette-Soubirous, située en milieu défavorisé dans le quartier Rosemont, Emmanuelle Allard a créé, en 2018, le projet «Un chez moi dans mon bagage». Alliant les arts, le français et l’éducation interculturelle, le projet multidisciplinaire avait pour thèmes les parcours migratoires et l’intégration à la société québécoise. Les élèves étaient invités à documenter leur propre histoire d’immigration ou celle de leur famille et à échanger leurs points de vue sur les problématiques reliées aux déplacements des populations. Ensuite, ils devaient réaliser une œuvre  – un bagage personnalisé sous la forme d’un sac de toile – sur laquelle ils ont brodé des tracés ou des objets représentant leur parcours migratoire ou des éléments de leur histoire familiale. Des ateliers de dessin, de chant, de broderie, de poésie et de danse ainsi que l’étude de chansons francophones et d’œuvres d’art en lien avec les thèmes proposés ont aussi fait partie du programme artistique. 

Emmanuelle Allard.Photo: Mélanie Dusseault

Durant la deuxième phase du projet, les élèves ont participé à la création d’un spectacle multidisciplinaire et multimédia reprenant les créations et les réflexions amorcées durant la première étape. Le spectacle a été présenté à l’hiver 2019 devant les parents, les élèves et le personnel de l’école. Plusieurs professionnels du milieu des arts ont participé à la conception et à la réalisation de l’œuvre multidisciplinaire, dont l’interprète et chorégraphe Ariane Boulet (M.A. danse, 2015).

Devant le succès de la première édition, le spectacle a été présenté de nouveau en 2020, attirant cette fois plus de 600 personnes. Il a fait l’objet d’un documentaire réalisé par la diplômée Anna Lupien (M.A. sociologie, 2011), lequel témoigne de l’impact positif du projet pour les élèves participants. Un livre a aussi été publié avec les travaux d’arts plastiques et les récits et poèmes des enfants. «Il est peu fréquent que se concrétise, dans une école primaire, un projet d’une aussi grande portée, fait remarquer Emmanuelle Allard. Ce sont des occasions uniques pour les élèves de prendre la parole et d’être valorisés, sur un pied d’égalité avec les adultes.»

Ancienne chargée de cours à l’École des arts visuels et médiatiques, Emmanuelle Allard a publié la collection d’activités artistiques Passep'art, destinée aux enseignants et aux parents. Publiée chez Baobab éducation, une maison d’édition dont elle est la cofondatrice, la série d’ouvrages interactifs a reçu le Prix du Meilleur livre numérique artistique lors de la Conférence iBooks Author 2015, à Nashville.

On peut écouter une baladodiffusion sur le parcours de la diplômée dans le cadre d’un épisode de la série Trajectoires diffusée sur les ondes de la radio de l’UQAM CHOQ.ca. Produite par la Faculté des arts, la série vise à faire découvrir les projets de recherche et création des diplômés des cycles supérieurs ainsi que les projets actuels de son corps professoral.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE