Hommage à Luc Noppen

Un ouvrage souligne les 50 ans de carrière du professeur, un acteur influent de l’histoire de l’architecture au pays.

14 Décembre 2020 à 8H16

Le professeur Luc Noppen.Photo: Émilie Tournevache

Le 11 décembre dernier avait lieu, dans une ambiance festive, le lancement virtuel de l’ouvrage collectif L’architecture de l’identité. Arts et patrimoines en hommage au professeur Luc Noppen, qui souligne les 50 ans de carrière de Luc Noppen, professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’École des sciences de la gestion. Disponible en librairie depuis quelques semaines, l’ouvrage a été publié chez Del Busso éditeur, sous la direction de Lucie K. Morisset, également professeure au Département d’études urbaines et touristiques.

Fondateur à l’UQAM de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain, Luc Noppen a aussi contribué à la création de l’Institut du patrimoine. Il est considéré comme l’un des acteurs les plus influents de l’histoire de l’architecture au Québec et au Canada au cours des 50 dernières années. «Sa thèse de doctorat sur l’histoire de l’architecture au Québec, réalisée au début des années 1970, était la première sur ce sujet, rappelle Lucie K. Morisset. Luc Noppen a dû se rendre en France pour faire sa recherche doctorale parce que tout le monde au Québec lui disait, à cette époque, que ce n’était pas intéressant.»

Passionné par le paysage construit, le professeur a rendu l’histoire de l’architecture intéressante pour un vaste public, aussi bien pour les architectes, les journalistes et les intervenants municipaux que pour monsieur et madame tout le monde. «Luc Noppen était capable, par exemple, d’expliquer l’originalité que présentait tel bungalow de l’est de Montréal et d’en dégager le sens historique et social», illustre Lucie K. Morisset, aujourd’hui titulaire de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain.

Le professeur a aussi mené d’importants travaux sur la place du patrimoine religieux dans le paysage culturel québécois. «Il est devenu le spécialiste de ce type de patrimoine et a cherché à comprendre comment on pouvait sauver des églises en produisant des savoirs utiles pour la société civile, observe Lucie K. Morisset. Il est d’ailleurs l’un des fondateurs de Future for Religious Heritage, un organisme basé en Europe qui s’intéresse à la conservation des églises.»

Membre de la Société royale du Canada et communicateur réputé, Luc Noppen a été professeur invité à Paris, à Brest, à Harvard, à Vancouver et à Toronto. Détenteur d’un doctorat honoris causa de l'Université Jean-Monnet, en France, il a reçu de nombreux prix et distinctions, dont une bourse de recherche Killam, le prix Thomas-Baillairgé de l'Ordre des architectes du Québec et le prix Gérard-Morisset, la plus haute distinction du Québec dans le domaine du patrimoine.     

De l’île d’Orléans à Barcelone

De l’île d’Orléans à Barcelone, des villas bretonnes aux églises converties et des politiques d’art public aux expositions universelles, l’ouvrage L’architecture de l’identité permet de découvrir comment, en art et en architecture, se crée de la culture. Qu’est-ce qui fait qu’un tas de pierres devient un édifice? Qu’est-ce qui donne de l’identité à la ville? Comment le temps construit-il du sens? Comment se forme la personnalité du paysage construit? Le livre répond à ces questions et à beaucoup d’autres en faisant appel à des experts qui connaissent bien la passion de Luc Noppen pour le patrimoine architectural.

«Riche de nombreuses illustrations en couleurs, cet ouvrage est issu d’un projet scientifique qui visait à réunir différentes approches pour comprendre comment le paysage construit est signifiant», note Lucie K. Morisset. On y propose une perspective épistémologique et historique sur l’analyse et l’interprétation des paysages construits, avec le vœu de contribuer, comme Luc Noppen l’a fait au fil de sa carrière, au renouvellement de la recherche, des savoirs et de la formation sur ce qui, dans notre environnement bâti, est porteur de sens. Il ouvre enfin des perspectives sur ce que serait le rôle de l’histoire de l’architecture dans la société d’aujourd’hui et de demain.»

Le livre rassemble les textes de plusieurs auteurs canadiens et européens, témoignant ainsi du rayonnement international de la pensée et de l’œuvre de Luc Noppen.

PARTAGER