Boursière d’excellence en arts

La doctorante et danseuse Julie Beaulieu obtient une bourse du Conseil de recherches en sciences humaines.

9 Juin 2020 à 12H51

Julie Beaulieu.

La doctorante en études et pratiques des arts Julie Beaulieu (B.A, danse, 1996; M.A. danse, 2016) a obtenu l’une des prestigieuses bourses Joseph-Armand-Bombardier remises par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH). Ces bourses, qui soulignent l’excellence du dossier académique, permettent aux doctorants de se consacrer entièrement à leurs projets d’études, de chercher les meilleurs mentors en recherche dans leurs domaines tout en contribuant au milieu canadien de la recherche.

Spécialiste du Bharatanatyam, une danse classique de l’Inde originellement présentée dans les temples, Julie Beaulieu poursuit son projet de recherche-création sous la supervision des professeures Marie Beaulieu, du Département de danse, et Chiara Letizia, du Département de sciences des religions. Les concepts de transculturalité, de métissage et de migration du geste comptent parmi ses intérêts de recherche. Depuis plus d’une quinzaine d’années, Julie Beaulieu parfait ses connaissances de l’art du Bharatanatyam auprès de Vidwan Rohini Imarati de la Sri Ganesha School of Dance, à Dharwad, en Inde. Elle séjourne périodiquement en Inde, offre des spectacles et y réalise de nouvelles créations chorégraphiques. Dès 2017, un profond intérêt pour l’histoire du Bharatanatyam, qui remonte au patrimoine immatériel des devadasis (courtisanes sacrées traditionnellement attachées au service d’un temple) de l’Inde du Sud, a poussé la chercheuse et danseuse à participer à de nombreuses résidences de recherche en Inde et en Hongrie, sous la direction de la professeure Saskia Kersenboom de l’Université d’Amsterdam (Paramparai Foundation for Performing Arts of South India).

Julie Beaulieu a aussi travaillé au Canada, en Italie, en France ainsi qu’en Allemagne. Elle a dansé notamment pour les chorégraphes Marie-Julie Asselin (B.A. danse, 1999), Emmanuel Jouthe (B.A. danse, 1998), Louise Bédard et Roger Sinha, et a fait partie du collectif Les Demi-Lunes Violentes, de 1996 à 2006. En 2010, la danseuse et chorégraphe a cofondé Samskara: les artisans du passage avec le musicien et chercheur Jonathan Voyer (Ph.D. études et pratiques des arts, 2018). L’organisme a pour mission de promouvoir la paix, l’ouverture et le dialogue transculturel par l’entremise des arts. Julie Beaulieu, qui enseigne au département de danse du Cégep de Saint-Laurent et est professeure de yoga, est aussi membre associée du Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) et membre de l’International Dance Council (CID). Elle offre également des cours de Bharatanatyam sous forme d’ateliers et des conférences/démonstrations sur demande.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE