Appuyer l’inclusion

Le professeur Juste Rajaonson est nommé vice-président du Conseil interculturel de Montréal.

17 Décembre 2020 à 10H10

Le professeur Juste Rajaonson.

Le professeur du Département d’études urbaines et touristiques de l’ESG UQAM Juste Rajaonson (Ph.D. études urbaines, 2017) a été nommé vice-président du Conseil interculturel de Montréal (CIM) le 15 décembre dernier. Déjà membre du CIM depuis décembre 2018, il aura pour mandat d’appuyer et de conseiller la Ville sur les questions de diversité et d’inclusion. Instance municipale consultative indépendante, le CIM conseille la Ville de Montréal sur toutes les questions relevant des relations interculturelles. Il est constitué de 15 membres bénévoles, représentant la diversité culturelle de la métropole et provenant de milieux professionnels différents.

Membre du Conseil canadien des normes en gouvernance des organisations, Juste Rajaonson œuvre depuis 15 ans au succès de politiques, de programmes et de projets de développement territorial par l’entremise de mandats variés dans les secteurs public et universitaire. Ancien fonctionnaire fédéral, il a siégé aux côtés des plus hauts fonctionnaires fédéraux au Bureau du Conseil privé où il a, entre autres, piloté l'évaluation des initiatives de recrutement dans la fonction publique fédérale. Il a aussi été évaluateur et auditeur des programmes d'aide financière du gouvernement fédéral pour les collectivités et les régions du Québec. Il a ainsi appuyé et conseillé le développement d'initiatives dédiées aux groupes sous-représentés, comme les autochtones, les femmes et les collectivités éloignées.

Depuis 2015, ses activités d'enseignement ont porté sur le développement durable en gestion, l'économie urbaine et régionale et la gouvernance métropolitaine. Il a siégé à divers comités d'experts en développement urbain et régional, publié des articles dans des revues scientifiques et présenté les fruits de ses travaux dans des conférences internationales sur les villes, tant au Canada, en Europe qu’aux États-Unis. Enfin, le professeur a travaillé pendant cinq ans dans le secteur municipal, où il s'est fait connaître pour sa contribution à de nombreux projets environnementaux, d'aménagement durable et de réinsertion sociale dans l'arrondissement de Lachine.

Sept autres diplômés figurent parmi les membres du Conseil interculturel de Montréal: Layla Belmahni (M.A. communication interculturelle, 2019), Cécile Deschamps (B.T.S., 1982), Fanny Guérin (M.A. communication internationale et interculturelle, 2015), Stendolph Ismael (B.A.A. sciences comptables, 2012), Marie-Christine Jeanty (B.A. communication, 2015), Catherine Limperis (C. gestion des organismes à but non lucratif) et Rémy-Paulin Twahirva (M.A. science politique, 2017).

PARTAGER