Un département scindé à l'ESG UQAM

Le Département de management et le Département d’analytique, opérations et technologies de l’information sont créés.

5 Juin 2020 à 12H00

 

Le Département de management et technologie de l’ESG UQAM a connu une très forte croissance de son corps professoral dans les dernières années, et cela posait désormais des difficultés concernant son identité et son développement. Sur la base de ce constat et après consultations, il a été officiellement scindé en deux, le 1er juin dernier, afin de créer le Département de management et le Département d’analytique, opérations et technologies de l’information (AOTI). Les deux nouveaux départements regroupent chacun une trentaine de professeurs.

«Contribuer à la formation des gestionnaires est au cœur de la mission du nouveau Département de management de l’ESG UQAM, souligne sa directrice, la professeure Anne-Laure Saives. Celui-ci se distingue par le fait qu’il regroupe des spécialistes du management général, de l’entrepreneuriat, de la gestion de projet et du management de l’innovation. Cette combinaison positionne bien le Département de management pour développer des formations et conduire des recherches interdisciplinaires. Cette interdisciplinarité est nécessaire pour faire face aux changements découlant des transformations numériques et aux enjeux sociaux et environnementaux actuels.» 

Dirigé par le professeur Luc Cassivi, le Département d’analytique, opérations et technologies de l’information (AOTI) regroupe la gestion des opérations, la recherche opérationnelle et les technologies de l’information, trois disciplines à la fois intégrées et complémentaires, note celui-ci. «Cette interdisciplinarité prend tout son sens dans le contexte actuel de transformations technologiques – intelligence artificielle, logistique, transports intelligents, etc. –, et ce, dans différents milieux. Ces transformations requièrent à la fois des compétences dans le domaine des technologies de l’information pour soutenir la production et la gestion de l’information, en gestion des opérations pour assurer l’efficacité, l’efficience et l’agilité des activités, et finalement en analytique pour optimiser la prise de décision.»

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE