Le regard du consommateur

Une étude à la cabine T sans fil du Centre sportif utilise l'oculométrie afin d'analyser le comportement des consommateurs.

4 Février 2020 à 16H14

La professeure du Département de marketing Manon Arcand teste les lunettes oculométriques en compagnie de Luis Carlos Castiblanco Reyes du GreenUXlab.Photo: Nathalie St-Pierre

Les espaces transitoires comme les boutiques éphémères connaissent une forte progression dans le secteur du commerce de détail et le sujet intéresse les chercheurs du Laboratoire de recherche en nouvelles expériences utilisateurs et en écoresponsabilité (GreenUXlab). «De plus en plus de détaillants, comme des épiceries et des magasins de matériel sportif, acceptent d'héberger des boutiques éphémères, car ils s'aperçoivent que cela a un impact positif sur leurs propres ventes», explique le professeur du Département de marketing Fabien Durif, qui dirige le GreenUXlab. Le vice-doyen à la recherche de l'ESG UQAM et ses collègues Manon Arcand et Sandrine Promtep amorcent une étude sur la question à la boutique de la cabine T sans fil-Citadins, située près du comptoir d'accueil du Centre sportif.

Le partenariat entre le Centre sportif et la cabine T sans fil a été renouvelé en décembre dernier grâce à la signature d'une entente de trois ans, en présence de la rectrice Magda Fusaro. «En plus d'offrir des produits sans fil - appareils, forfaits, accessoires - la cabine T sans fil vend des articles à l'effigie des Citadins», souligne Jean-Pierre Hamel, directeur du Centre sportif.

La première partie de l'étude du GreenUXlab portera justement sur le co-branding. «Il s'agit d'analyser s'il y a des avantages à associer les produits des Citadins de l'UQAM avec ceux de la cabine T sans fil, souligne Sandrine Promtep. Est-ce que la position des articles de l'une ou l'autre marque change quelque chose pour le consommateur?» La deuxième partie de l'étude évaluera les approches qui fonctionnent le mieux auprès des consommateurs dans ce type de boutique. «Nous analyserons les réactions des consommateurs à une approche informationnelle versus une approche promotionnelle», précise Fabien Durif.

Jean-Pierre Hamel, Manon Arcand, Igor Naev, Sandrine Promtep et Fabien Durif.
Photo: Nathalie St-Pierre

Les usagers du Centre sportif qui visitent la boutique de la cabine T sans fil-Citadins seront invités à participer à l'étude en portant des lunettes oculométriques. «Les données permettront de générer une carte de chaleur, un outil d'analyse comportementale précieux, car il permet d'observer où se porte le regard du consommateur», souligne Igor Naev, directeur des partenariats stratégiques pour les Citadins de l’UQAM et chargé de cours au Département de marketing.

Les chercheurs visent un échantillon de 200 consommateurs. L'expérience prend une quinzaine de minutes. «La calibration peut prendre 1 à 2 minutes, l'expérimentation comme telle dure environ 20 secondes. Ensuite, les participants sont invités à répondre à un questionnaire et à signer le formulaire de consentement», précise Luis Carlos Castiblanco Reyes, agent de soutien à la recherche et coordonnateur du GreenUXLab.

«Diverses unités de l'UQAM bénéficieront de ce partenariat pancampus avec la cabine T sans fil, note Igor Naev. En plus du Centre sportif et des Citadins, ce sera aussi le cas des Services à la vie étudiante, de la COOP UQAM, de la Sphère des services de l'AéESG et de l'Observatoire de la consommation responsable de l'ESG UQAM. Les étudiants-athlètes profiteront, entre autres, de dix bourses d'études, tandis que l'ensemble de la communauté universitaire profitera de plusieurs rabais avantageux et autres cadeaux promotionnels.»

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE