Dans le désert contre le cancer

L'employée Kathleen Jackson marchera 100 kilomètres dans le désert du Sahara.

10 Mars 2020 à 15H27

Kathleen Jackson.

L’employée Kathleen Jackson vivra une expérience hors du commun en mars 2021. Durant huit jours, la commis de logiciel au Département de psychologie marchera 100 kilomètres dans le désert du Sahara, au Maroc. Les fonds amassés iront à la Société de recherche sur le cancer.

Atteinte d’un cancer colorectal qui a été diagnostiqué en 2012, Kathleen Jackson a, fort heureusement, été prise en charge avant que la maladie ne se propage. Quelques-unes de ses proches n’ont pas eu la même chance. Sa mère est décédée d’un cancer du cerveau. Sa tante et plusieurs amies ont aussi été emportées par une forme de cancer. «Pour trouver une cure contre cette terrible maladie, il faut encourager la recherche», plaide-t-elle.

Joindre l’utile à l’agréable

C’est en visitant le site de la Société de recherche sur le cancer qu’elle découvre le défi du désert du Sahara. Inspirée par des exemples autour d’elle et des reportages de personnes ayant effectué des expéditions similaires, elle se lance à pieds joints dans l’aventure. «J’ai le syndrome de Forrest Gump: quand je commence à marcher, je ne peux plus m’arrêter», dit-elle à la blague.

Malgré l’ampleur du défi, Kathleen Jackson se sent prête physiquement et psychologiquement. «Je suis en bonne santé et je m’entraîne sur une base régulière, dit-elle. Marcher me permet de méditer, et le désert est un endroit tout désigné pour cela.»

Afin de participer à cette marche, la commis de logiciel doit amasser 8 500 dollars. Les sommes recueillies iront à la recherche sur tous les types de cancer. «J’ai reçu un bel appui de mes supérieurs et de mes collègues de l’UQAM.»

On peut encourager Kathleen Jackson en faisant un don sur sa page.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE