Pour l’inclusion des personnes sourdes

La professeure Véronique Leduc reçoit la médaille du service méritoire de la Gouverneure générale du Canada.

13 Juillet 2020 à 13H25

Véronique Leduc.Photo: Émilie Tournevache.

La professeure du Département de communication sociale et publique Véronique Leduc (M.A. travail social, 2011) a reçu la Médaille du service méritoire (division civile). Cette distinction honorifique, parmi les plus hautes au pays, lui a été remise par la Gouverneure générale du Canada, Julie Payette, pour son implication qui vise à briser les barrières de l’exclusion sociale et à renforcer l’accessibilité aux études supérieures et à la culture pour les personnes sourdes et malentendantes.

En 2017, Véronique Leduc est devenue la première personne sourde à occuper un poste de professeure dans une université au Québec. Ses projets de recherche-création et ses pratiques s’articulent autour de perspectives critiques, féministes, queer, intersectionnelles, crip (handicapées) et sourdes. Ses plus récents projets de recherche portent sur les pratiques artistiques des personnes sourdes ou handicapées et sur les pratiques d'accessibilité culturelle des personnes sourdes.

Une artiste et chercheuse engagée

Véronique Leduc s’implique dans différentes luttes sociales depuis une quinzaine d’années. Elle a siégé au conseil d'administration de la Maison des femmes sourdes de Montréal et a participé au Forum sur la déconstruction des pratiques artistiques sourdes au Canada. En 2015, Véronique Leduc a coorganisé le premier colloque sur les études sourdes dans la Francophonie, dans le cadre du congrès de l'ACFAS.

Diplômée en études féministes, Véronique Leduc a réalisé son mémoire de maîtrise en travail social sur un projet artistique communautaire impliquant des femmes incarcérées. Intitulée C’est tombé dans l’oreille d’une sourde, sa thèse de doctorat se composait pour sa part d’un essai et d’une bande dessignée – une bande dessinée vidéographiée et bilingue (LSQ/français). Les chapitres, disponibles sur une page viméo, présentent des extraits de rencontres avec des personnes sourdes et avec des membres de sa famille entendante.

Également vidéaste, peintre et illustratrice, Véronique Leduc a entre autres coréalisé en 2016 Les mains au bout du fil, un documentaire en LSQ et en ASL (sous-titres français et anglais) qui a remporté le prix du Meilleur documentaire au Festival international du film et des arts sourds, à Toronto. Le film portait sur l’utilisation des technologies de l’information et des communications par les Sourds, d’hier à aujourd’hui.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE