Mentors cherchent artistes de la relève

La Faculté des arts lance un nouveau projet de mentorat en ligne.

8 Juin 2020 à 10H09

Pour obtenir une rencontre, les étudiants doivent prendre rendez-vous en ligne avec un mentor selon les disponibilités de ce dernier.  Photo: Getty Images

Comment démarrer une carrière artistique? Quels sont les éléments d’un bon plan marketing? En quoi est-il si important d’étoffer son réseau de contacts? Ces questions et bien d’autres, les étudiants en arts visuels peuvent désormais les poser aux professionnels du milieu dans le cadre du service de mentorat en ligne lancé par la Faculté des arts.

Développé en partenariat avec la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia, le service est offert aux étudiants en arts visuels et médiatiques (baccalauréat et maîtrise) ainsi qu’aux doctorants en études et pratiques des arts. Les rencontres par vidéo durent de 30 à 60 minutes. Les mentors choisis sont des diplômés de l’UQAM ou de Concordia qui œuvrent dans le milieu en tant qu’artistes ou professionnels (commissaires, directeurs d’un musée ou d’une galerie, etc.). Pour obtenir une rencontre, il suffit de prendre rendez-vous en ligne avec un mentor selon les disponibilités de ce dernier. Une fiche de présentation de chaque mentor permet de prendre connaissance de son champ d’expertise.

Les Uqamiens participant au projet à titre de mentors sont les artistes Philippe Allard (B.A. design graphique, 1995), Martin Leduc (M.A. communication/média interactif, 2007; Ph.D. études et pratiques des arts, 2017; ancien boursier Bronfman), Nadia Seboussi (B.A. arts visuels et médiatiques, 2009; M.A. arts visuels et médiatiques, 2013; ancienne boursière Bronfman), Heidi Barkun, finissante à la maîtrise en arts visuels et médiatiques, Joani Tremblay (B.A. arts visuels et médiatiques, 2012), Yann Pocreau (B.A. histoire de l'art, 2005; M.A. arts visuels et médiatiques, 2008), Raphaëlle de Groot (M.A. arts visuels et médiatiques, 2007) ainsi que la directrice générale de Momenta biennale de l’image, Audrey Genois (M.A. muséologie, 2002).

La richesse d’une communauté

La plateforme d’échanges virtuels est propulsée par la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman, qui décerne chaque année les prestigieuses bourses Bronfman en art contemporain à deux finissants aux cycles supérieurs provenant de la Faculté des arts de l'UQAM et de la Faculté des beaux-arts de l'Université Concordia. «Ces bourses ont permis au fil des années de créer une vraie communauté d’artistes lauréats tout en les aidant à lancer leurs carrières, fait remarquer la doyenne par intérim de la Faculté des arts Joanne Lalonde. C’est un appui majeur dans le démarrage d’une carrière artistique.» Le protocole entre l’Université Concordia, l’UQAM et la Fondation Bronfman a par ailleurs été renouvelé cette année pour une durée de 5 ans.

Par le biais de la plateforme de mentorat, la famille Bronfman souhaite aider davantage d’artistes visuels de la relève. «C’est un bon moyen pour les étudiants en arts visuels de bénéficier du soutien, de l’expertise et des conseils d’une communauté d’artistes professionnels, constate Joanne Lalonde. Et ce, peu importe si les étudiants sont au début de leur cheminement universitaire ou à mi-parcours.»

Pour les étudiants confinés, ce projet arrive à point nommé. «La plateforme n’a pas été pensée en fonction du confinement, puisqu’on travaille sur ce projet depuis un an, précise la doyenne. Étant donné que la vaste majorité des artistes sont très touchés par la crise sanitaire, la communauté virtuelle prend un tout autre sens. L’idée est d’autant plus pertinente.»

Lancement du site web des lauréats Bronfman

Dans le cadre de la Foire papier, l’événement d’art contemporain organisé par l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC) dont l’édition de cette année sera transposée en ligne à partir du 1er juin, l’UQAM et Concordia lanceront un autre site web dédié cette fois à l’ensemble des lauréats des bourses Bronfman. Le site présentera le travail des artistes primés.

Toujours dans le cadre de la Foire papier, la Faculté des arts organise une table ronde intitulée «Pérenniser les ateliers d’artistes: enjeux et perspectives d’avenir», à laquelle participera, notamment, le président du Regroupement des artistes en arts visuels du Québec (RAAV), Moridja Kitenge Banza. Animée par le professeur du Département d’études urbaines et touristiques Guillaume Éthier, la discussion, qui aura lieu en ligne le mercredi 17 juin à midi, abordera le rôle des villes dans la protection des lieux de production culturelle ainsi que les mesures pouvant être mises en place afin de contrer la spéculation immobilière excessive.

Le projet pilote de mentorat en ligne, qui prendra fin normalement en septembre, pourrait se poursuivre au-delà si les étudiants participent en grand nombre à l’expérience.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE