Message de la rectrice

Magda Fusaro s’adresse à la communauté universitaire.

8 Avril 2020 à 16H00

Série COVID-19: tous les articles
Les nouvelles sur la situation à l'Université entourant la COVID-19 et les analyses des experts sur la crise sont réunies dans cette série.

La rectrice Magda Fusaro.Photo: Émilie Tournevache

En cette quatrième semaine de confinement, la rectrice Magda Fusaro a adressé un message aux membres de la communauté universitaire. Espérant «de tout cœur» que chacune et chacun se portent bien, ainsi que leurs proches, la rectrice se dit consciente que la dernière semaine a été difficile et que certains membres du corps professoral et personnes chargées de cours ont eu maille à partir avec tous les nouveaux systèmes mis à leur disposition.

«Cependant, plusieurs m’ont aussi confié qu’ils ont découvert les potentialités de l’enseignement en ligne et à distance, écrit-elle. D’autres ont déployé des trésors d’imagination pour mettre en place des pratiques alternatives aptes à favoriser l’acquisition des savoirs nécessaires à la réussite étudiante. Les cadres ont relevé le défi de la gestion à distance, les employés se sont mis en mode télétravail, tandis que d’autres ont veillé à assurer les services prioritaires sur le campus. À toutes et à tous, je dis merci.»

Nombreux sont les messages de soutien, de remerciement et d’encouragement qui parviennent à la direction, confie la rectrice. «Ces mots – qui proviennent de tous horizons, y compris des étudiantes, étudiants – font un bien fou à toutes les personnes qui les reçoivent et je vous invite à poursuivre ces petits gestes qui améliorent notre quotidien.» 

À propos de ce quotidien bouleversé, Magda Fusaro rappelle que «nous sommes aux prises avec un isolement forcé, en termes de distanciation sociale, qui risque de se poursuivre bien au-delà du 1er mai». Dans cette situation d’isolement, souligne-t-elle, la communication est névralgique et il importe d’user de la plus grande prudence dans l’interprétation des messages.

«Parfois nous avons tendance à sur-réagir face à l’abondance, à la diversité ou à la teneur des informations qui circulent, écrit la rectrice. C’est la raison pour laquelle je vous prie de considérer avant tout les communiqués institutionnels, parce qu’ils ont fait l’objet de validations et qu’ils s’inscrivent dans la droite ligne de ce que le gouvernement préconise de faire.»

À surveiller au cours des deux prochaines semaines

Il y aura un trimestre d’été à l’UQAM et les cours seront offerts en ligne exclusivement. Si cela n’a pas été annoncé plus tôt, c’est, d’une part, parce qu’il fallait analyser l’offre de cours à l’été, opération qui vient tout juste de se terminer, et, d’autre part, parce que l’on souhaitait décaler le trimestre d’été d’au moins une semaine, décision qui devait être soumise au préalable aux instances de l'Université, explique Magda Fusaro.

La rectrice rappelle qu’un fonds d’urgence pour les étudiantes et les étudiants a été lancé vendredi dernier et elle invite la communauté à soutenir cette initiative. Elle remercie à nouveau les syndicats et associations qui ont contribué jusqu’à présent, soit le SPUQ, le SPPEUQAM, l’AENSUQAM et l’ACUQAM. «Chaque geste compte et je connais votre générosité», déclare-t-elle.

Si l’enseignement occupe une large place dans les informations institutionnelles, «les dossiers liés à la recherche et à la création sont également au cœur des préoccupations de la direction», souligne la rectrice. La semaine prochaine, ces dossiers – bourses, subventions, stagiaires postdoctoraux, contrats, accès aux laboratoires, etc. – feront l’objet d’une communication spécifique.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE