Encadrement des activités académiques: mesures intérimaires

La Commission des études se penche sur des mesures destinées à encadrer les activités d’enseignement dans le contexte de la COVID-19.

17 Mars 2020 à 21H43, mis à jour le 18 Mars 2020 à 12H30

Série COVID-19: tous les articles
Les nouvelles sur la situation à l'Université entourant la COVID-19 et les analyses des experts sur la crise sont réunies dans cette série.

Photo: Getty images

La Commission des études (CE) s’est réunie aujourd’hui, le 17 mars 2020, pour discuter des défis liés au trimestre d’hiver 2020. Elle se réunira à nouveau le 19 mars prochain, afin de délibérer sur les mesures destinées à encadrer les activités d’enseignement dans le contexte actuel. L’objectif : permettre à toutes les étudiantes et à tous les étudiants de terminer avec succès le trimestre en cours, en dépit des circonstances et selon un calendrier aussi normal que possible.

Les mesures envisagées devront d’abord être examinées par la Commission ce jeudi, mais on peut d’ores et déjà fournir les indications suivantes :

Plusieurs échéances académiques se présentent chaque jour, selon les calendriers établis dans les ententes d’évaluation. Des étudiantes et des étudiants se demandent si les travaux doivent être remis aux dates initialement prévues. Comme la CE doit statuer à très brève échéance sur cette question, un moratoire sur la remise de tous les travaux est proposé jusqu’au jeudi 19 mars inclusivement. D’autres informations suivront dans la foulée de cette rencontre.

Au sujet des thèses et des mémoires : des soutenances de thèse pourraient avoir été prévues pour les prochains jours. Une solution sera examinée afin d’éviter que celles-ci ne soient annulées, ce qui pourrait entraîner de lourdes conséquences. Cela sera confirmé dès que possible.

La situation évoluant rapidement, les membres de la communauté universitaire sont invités à consulter le site Info coronavirus auquel une FAQ a été ajoutée.

«Propage l’info, pas le virus»

Dans sa conférence de presse du 17 mars, le premier ministre François Legault a lancé un appel directement adressé aux jeunes leur demandant d’appliquer les consignes de prévention et d’hygiène de la santé publique. Il leur a rappelé que ce n’était pas le temps de se rassembler ni d’organiser des partys.

Dans le même esprit, le gouvernement du Québec a lancé une campagne de communication à l’intention des jeunes avec pour mot d’ordre «Propage l’info, pas le virus».

Le premier ministre a d’ailleurs demandé aux personnalités publiques et autres influenceurs populaires auprès des jeunes de reprendre son message en utilisant leurs réseaux sociaux et leurs tribunes. 

Plusieurs artistes, sportifs et youtubeurs ont répondu à l’appel, dont des étudiants et diplômés de l’UQAM. On retrouve parmi eux le youtubeur PL Cloutier, qui prodigue ses conseils humoristiques (mais bien sentis) sur Instagram, l’influenceuse mode Josiane Stratis et le champion paralympique Benoit Huot, qui ont relayé le message de François Legault, ainsi que le docteur honorifique Yannick Nézet-Séguin, qui a diffusé sur son compte Twitter le message «Propage la musique, pas le virus!»

PARTAGER