Nathalie Maillé quitte la présidence du C.A.

La directrice générale du Conseil des arts de Montréal et diplômée a annoncé son départ après plus de cinq ans au C.A.

3 Décembre 2020 à 15H58

Nathalie MailléPhoto: Nathalie St-Pierre

Après deux mandats totalisant plus de cinq années, la présidente du Conseil d’administration de l’UQAM, Nathalie Maillé (B.A. danse/enseignement, 1992), a annoncé le 3 décembre 2020 qu’elle souhaite quitter ses fonctions à titre de présidente et de membre du Conseil de l’Université. 

Directrice générale du Conseil des arts de Montréal et diplômée de l’UQAM, Nathalie Maillé est membre du Conseil d’administration de l’Université depuis sa nomination par le gouvernement du Québec le 9 septembre 2015. Elle en assume la présidence depuis près de trois ans.

Au cours de sa présidence, qui a été marquée ces derniers mois par la pandémie, Nathalie Maillé a exercé son mandat en s’appuyant sur des valeurs de transparence, d’ouverture à la diversité et d’empathie.

«Je suis heureuse d’avoir contribué à l’essor de mon alma mater dans le cadre de cet engagement de plus de cinq années au sein du Conseil, a affirmé Nathalie Maillé. Parmi les réalisations dont je suis particulièrement fière à titre de présidente du C.A. figurent la représentation soutenue et efficace de l’institution au sein du réseau de l’Université du Québec et auprès du gouvernement et des partenaires socioéconomiques, la réaffirmation de l’importance de la diversité, et ma contribution à la création du Comité de gouvernance, qui favorisera l’évolution des règles et des pratiques de gouvernance et de fonctionnement au C.A., ainsi que l’amélioration et l’efficacité de ses travaux.»

«Grâce à ses qualités de rassembleuse et à sa proximité avec les valeurs de l’UQAM, Nathalie Maillé a contribué à faire avancer de nombreux dossiers au sein du Conseil. Femme de cœur et femme de tête, elle a promu avec conviction les intérêts de l’Université tout au long de son mandat. Sa préoccupation constante à l’égard de la diversité, son engagement envers la mission universitaire et son appui indéfectible aux projets de l’institution ont permis à l’UQAM de tirer profit de ses expertises. Je tiens à l’en remercier sincèrement et chaleureusement», a déclaré la rectrice de l’UQAM, Magda Fusaro.

Le vice-président du Conseil d’administration de l’UQAM, Richard Filion, assumera la présidence de la prochaine rencontre du Conseil prévue le 21 janvier 2021.

PARTAGER