Premier prix du CCA

Des étudiantes en design de l’environnement remportent la 25e Charrette interuniversitaire du Centre canadien d’architecture.

4 Décembre 2020 à 10H53

Le projet "Parasite nocturne" a obtenu le premier prix du concours du CCA. Image: CCA

Quatre étudiantes du baccalauréat en design de l’environnement, Laurence Chrispin-Jetté, Rafaelle Avellino, Sema Camkiran et Frédérique Desjardins, ont remporté la première place lors de l’édition 2020 de la Charrette interuniversitaire du Centre canadien d’architecture (CCA). Lancé en 1994, ce concours rassemble chaque année des étudiantes et étudiants de différentes universités canadiennes inscrits à des programmes de baccalauréat et de maîtrise dans diverses disciplines en design dans le but de leur faire résoudre des problèmes relatifs à l'environnement urbain.

Lors de cette 25e édition, le thème du concours était «La ville de 25 heures». Les étudiants devaient proposer un concept visant à promouvoir de nouvelles interactions entre la nuit et le jour dans la ville. Leur défi consistait à déployer dans l’espace urbain nocturne des stratégies novatrices allant dans le sens d’une ville plus juste et inclusive. Le jury a évalué des propositions soumises par 25 équipes d’étudiants.

Dans le cadre de leur projet «Parasite nocturne», les étudiantes de l’UQAM ont exploré les synergies possibles entre l’intérieur souterrain du métro montréalais et les paysages urbains nocturnes par le biais d’installations modulaires extérieures. Celles-ci reprennent le gabarit du wagon de métro MR-63 et agissent comme des phares dans la nuit. Le segment travaillé, qui surplombe le tunnel souterrain du métro et relie les stations Saint-Laurent et Place-des-Arts, est un lieu de cohabitation entre travailleurs, étudiants, fêtards, sans-abris et membres des Premières Nations. La nuit tombée, les installations modulables se greffent aux bouches d’aération du métro disposées sur le parcours afin d’en extraire de l’air qu’elles réchauffent par un système de thermopompe. Le métro agit comme un respirateur artificiel pour assurer la viabilité des activités extérieures.  

Deux diplômées de l’École de design, Maxime Balthazard (B.A. design de l’environnement, 20198) et Charline Lezerac (B.A. design de l’environnement, 20198), qui étudient en architecture à l’Université de Montréal, ont obtenu le troisième prix pour le projet «Nous marcherons seules la nuit». Leur proposition consistait en une réappropriation idyllique de l’espace public nocturne pour les femmes.

La Charrette 2020 était organisée par le CCA et l’Université de Montréal, en collaboration avec l’Université McGill et l’UQAM, et avec la participation des Universités Laval, Concordia, Carleton, Ryerson, Laurentienne, de Waterloo et de Toronto.

PARTAGER