Meilleure œuvre chorégraphique

La professeure invitée au Département de danse Caroline Laurin-Beaucage a remporté un prix du Conseil des arts et des lettres du Québec.

10 Novembre 2020 à 10H23

Le solo Intérieurs interprétée par la chorégraphe et professeure invitée Caroline Laurin-Beaucage.Photo: Denis Martin

La professeure invitée au Département de danse Caroline Laurin-Beaucage a remporté le Prix de la meilleure œuvre chorégraphique pour son spectacle Intérieurs. Assorti d'une bourse de 10 000 dollars, ce prix lui a été remis par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Présenté en décembre 2019 à la Cinquième salle de la Place des arts dans le cadre de la programmation Danse Danse, le solo chorégraphique est le fruit du projet de studio de création portatif Habiter sa mémoire (2016-2018). Caroline Laurin­-Beaucage a installé son studio, une boîte transparente sans murs, dans une vingtaine de lieux autour du monde, tout en conviant les spectateurs à assister en temps réel à la naissance d’Intérieurs. Le résultat prend la forme d’un hommage aux trajectoires de l’existence et à la mémoire. Le spectacle présente les réminiscences des moments vécus et recueillis dans la boîte nomade. Il révèle le monde intérieur de la chorégraphe-interprète, qui se transforme au fil de son expérience. «Alliant chorégraphie, bande sonore et projections vidéo, le spectacle invite les spectateurs à un fascinant voyage intérieur. Tel un journal intime rempli de moments sublimes et poétiques, l'œuvre se déploie en laissant transparaître une grande sensibilité féminine et personnelle», ont déclaré les membres du jury réunis par le CALQ. Le spectacle Intérieurs était accompagné de l’exposition Marquer le temps, une installation visuelle et sonore retraçant le projet chorégraphique qui était présentée à la Place des Arts. 

Chorégraphe, interprète et enseignante depuis 20 ans, Caroline Laurin-Beaucage a travaillé auprès de Ginette Laurin (B.A. danse, 1993), Jacques Poulin-Denis et deux anciens piliers du Département de danse de l’UQAM, Paul-André Fortier et Jean-Pierre Perreault. Sa démarche artistique englobe la création chorégraphique, l'installation et la vidéo. Son travail a été présenté à Montréal ainsi qu'en France, en Espagne, en Hongrie, en Allemagne et en Corée du Sud. Elle enseigne depuis 2005 à l'Université Concordia et est professeure invitée au Département de danse pour l'année universitaire 2020-2021.

En septembre dernier, Caroline Laurin-Beaucage présentait sur la façade de la Grande Bibliothèque l’œuvre REBO(U)ND, une projection vidéo architecturale qui dévoile et magnifie des corps sur le point d’échapper à la gravité. L’œuvre avait été projetée pour la première fois à l’automne 2018 sur l’édifice Wilder du Quartier des spectacles.

PARTAGER