Prix d’excellence 2020 en sciences

La Faculté des sciences honore cinq professeurs, une employée de soutien et un doctorant.

16 Décembre 2020 à 16H53

Illustration: Getty/Images

Lors d’une cérémonie virtuelle tenue le 16 décembre, la Faculté des sciences a honoré deux de ses bâtisseurs et a décerné ses prix d’excellence 2020 en recherche et en enseignement à trois professeurs ainsi qu’à un doctorant et à une employée de soutien.

Bâtisseur - volet recherche

Les travaux de recherche de Jean-François Giroux, professeur associé au Département des sciences biologiques, portent sur l’aménagement de la faune, la conservation et l’écologie comportementale. Au cours de sa carrière, il a mené des travaux ou entrepris l’étude et le suivi de plusieurs populations d’oiseaux migrateurs dans l’Est du Canada, tels que la grande oie des neiges, l’eider à duvet, le goéland à bec cerclé et la bernache du Canada. Près d’une centaine de publications et de rapports scientifiques issus de ses recherches ont permis de combler de nombreuses lacunes dans la connaissance de la dynamique de ces populations, mais aussi d’élaborer des mesures de gestion efficaces. Le professeur a obtenu plus de 4 millions de dollars en subventions, dont 71% comme chercheur principal, et présenté plus de 170 communications lors de colloques et congrès. En 2019, Jean-François Giroux a reçu le prix Pierre-Dansereau de l'Association des biologistes du Québec.

Bâtisseur - volet études

Professeur au Département de mathématiques depuis 1981, Claude Pichet est le principal instigateur à l’UQAM des programmes d’études en actuariat et mathématiques financières. En 1988, il démarre le projet d’ajouter une concentration en actuariat au programme de baccalauréat en mathématiques et il enseigne le premier cours d’actuariat en 1992. L’option actuariat devient un programme de baccalauréat en 1997. Il participe aussi à la création, en 1996, de l’option mathématiques financières de la maîtrise en mathématiques. Claude Pichet a participé à la mise sur pied d’un programme d’actuariat à l’Université d’Indonésie (1998 à 2002) ainsi qu’à la création du premier programme d’actuariat en Chine, à l’Université Nankai, en 1993. Ses qualités de pédagogue ont été reconnues par le réseau de l’Université du Québec, qui lui a décerné son Prix carrière en enseignement en 2006.

Prix d’excellence en enseignement - Professeur, Relève

La passion du professeur du Département des sciences de l’activité physique Gilles Gouspillou pour l’enseignement n’a cessé de grandir depuis son arrivée à l’UQAM en 2013. La moyenne globale d’appréciation des étudiants pour l’ensemble de ses cours est de 3,8 sur 4. De plus, le taux d’appréciation de ses cours a progressé d’une année à l’autre, ce qui démontre son souci de tenir compte des commentaires des étudiants pour améliorer son enseignement. Les étudiants apprécient, notamment, l’organisation exemplaire de la matière offerte et sa capacité à rendre accessibles des contenus théoriques parfois arides. Le professeur a participé à la modification du programme de maîtrise en sciences de l’activité physique et, dans ce cadre, a pris la charge de créer le nouveau cours État des recherches en sciences de l’activité physique.

Prix de la recherche - Relève

Membre du Centre d’étude de la forêt (CEF), le professeur du Département des sciences biologiques Alain Paquette est connu pour ses travaux sur la relation entre la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes forestiers. En 2019, il a mis au point un outil de suivi (carte interactive) de la forêt urbaine autour du Complexe des sciences. C’est la première fois au monde qu’une telle initiative est mise sur pied. Ses travaux sur la croissance des arbres en milieu urbain sont maintenant reconnus par les municipalités du Québec et du Canada. Au cours des trois dernières années, le jeune chercheur a publié 29 articles scientifiques dans les revues les plus prestigieuses, dont Nature, Nature Ecology & Evolution et Nature communication. Il a aussi participé à une étude sur le lien entre la diversité des arbres et la productivité des forêts, dont les résultats ont été publiés dans Science en 2016.

Prix de la recherche – Expert

Professeur au Département de mathématiques depuis 2000, Vestislav Apostolov est un leader mondial dans le domaine de la géométrie différentielle, lequel pose des questions intuitives sur les formes des espaces et les objets qu'ils contiennent. En 2011, le CRSNG a reconnu l’importance de ses travaux en lui octroyant un Supplément d'accélération à la découverte (SAD), une subvention destinée aux chercheurs dont le programme de recherche est de qualité supérieure et témoigne d’une grande originalité. Vestislav Apostolov a été le premier professeur de l'UQAM, avec sa collègue Sarah Jenna (chimie), à obtenir une telle reconnaissance. Ses travaux ont été publiés dans les revues de mathématiques pures les plus réputées, telles que Inventiones Mathematicae et les Annales scientifiques de l'École normale supérieure, ainsi que dans des revues spécialisées comme le Journal of Differential Geometry.

Prix soutien en recherche

Technicienne de laboratoire et adjointe à l’administration à la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable, Danielle Charron, (M.A. biologie, 1989) est un pilier de la recherche en sciences forestières depuis les premiers travaux menés au début des années 1990 par le Groupe de recherche en écologie forestière (GREF). La technicienne s’est aussi impliquée dans le soutien à la recherche de la chaire CRSNG UQAM-UQAT et a contribué à solidifier les liens entre les pôles de Montréal et de l’Abitibi du Centre d’étude de la forêt (CEF). Danielle Charron représente l’UQAM au comité de gestion de la station de la forêt d’enseignement et de recherche du Lac Duparquet, où elle est responsable des suivis environnementaux, ce qui implique la gestion de personnel et la planification des travaux de terrain.

Prix de la meilleure recherche étudiante

Doctorant en biochimie sous la direction de Mohammad-Ali  Jenabian, professeur au Département des sciences biologiques, Alexis Yero Diaz remporte le Prix de la meilleure recherche étudiante pour l’article intitulé «Differential Dynamics of Regulatory T-Cell and Th17 Cell Balance in Mesenteric Lymph Nodes and Blood following Early Antiretroviral Initiation during Acute Simian Immunodeficiency Virus Infection». L’article a été publié dans le Journal of Virology, en septembre 2019. Le doctorant est membre de l’équipe de la Chaire de recherche du Canada en immuno-virologie, dont le titulaire est Mohammad-Ali  Jenabian. Les travaux de la Chaire visent à mieux comprendre les mécanismes immunosuppresseurs impliqués dans la persistance virale au niveau des tissus humains et, ultimement, à faire progresser le développement de nouvelles stratégies de guérison du VIH.

On peut voir ici la vidéo de la cérémonie virtuelle de remise des prix.

PARTAGER