Chef de file en restructuration financière

Lauréat du prix Reconnaissance 2020 de l’École des sciences de la gestion, Pierre Laporte est une vedette du domaine financier.

10 Novembre 2020 à 10H23, mis à jour le 10 Novembre 2020 à 11H45

Série Prix Reconnaissance UQAM 2020
Sept diplômés sont honorés pour leur engagement professionnel, l’impact de leurs réalisations et leur rayonnement. Ce texte est le deuxième d'une série de sept articles présentant les lauréats.

Pierre LaportePhoto: Nathalie St-Pierre

Lauréat du prix Reconnaissance 2020 de l’École des sciences de la gestion, Pierre Laporte (B.A.A. sciences comptables, 1986) est une vedette du domaine financier. Entre autres dossiers d’envergure, le comptable a joué un rôle majeur en 2007-2009 dans la restructuration financière entreprise en réponse à la crise du papier commercial adossé à des actifs (PCAA). Selon l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, qui lui a décerné le titre de fellow en 2018, l’opération qu’il a coordonnée au niveau canadien a permis aux investisseurs de récupérer leur mise dans plus de 90% des cas. 

Pierre Laporte a fait ses armes dans les cabinets les plus prestigieux avant de devenir associé chez Deloitte, en 2009, où il a été responsable des dossiers de restructuration pour l’Amérique du Nord, puis pour les Amériques. En 2015, il a été nommé président pour le Québec et vice-président pour le Canada. À ce titre, il veille au développement des affaires, en plus d’agir comme conseiller auprès de plusieurs clients importants du cabinet.

Grand amateur de surf, ce professionnel de la finance adopte la même approche dans son domaine que face à la vague: «Il faut avoir de la concentration, observer la direction du courant et bien analyser la situation avant de se lancer. Quand on se jette à l’eau, on ne veut pas dépenser d’énergie pour rien. Dans le travail, c’est la même chose.»

Issu d’un milieu modeste, Pierre Laporte était releveur de compteurs pour Hydro-Québec quand il s’est inscrit à l’UQAM, la seule université à l’avoir accepté. «Comme je travaillais à temps plein tout en étudiant, je n’avais pas de temps à perdre, dit-il. C’est pendant mes études de baccalauréat que j’ai appris à organiser mon travail et à définir mes priorités pour atteindre mes objectifs.»

Philanthrope, le comptable est aussi reconnu pour son engagement social dans plusieurs conseils d’administration, dont ceux du Parc Olympique et de la Société du Quartier de l’innovation, qu’il préside. Il est aussi membre du conseil de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, vice-président de la Fondation de la Faune du Québec et trésorier du conseil d’administration du Musée des beaux-arts du Canada, en plus de s’impliquer à la Fondation Marie-Vincent et au comité stratégique de l’ESG.

Parmi toutes les causes qu’il soutient, Pierre Laporte milite en faveur de l’inclusion des femmes dans les cercles d’influence. «Dans un discours que j’avais prononcé il y a quelques années sur ce sujet, j’avais mentionné mon rêve qu’un jour ce sujet soit réglé et qu’on n’ait plus besoin d’en parler. En 2020, on se rend compte qu’on a encore énormément de travail à faire.»

Voir La bosse des affaires, une vidéo produite par Urbania pour souligner son prix Reconnaissance.

PARTAGER