Sur le terrain par temps glacial!
17 Février 2020

Les étudiants du baccalauréat en sciences naturelles appliquées à l'environnement n'ont pas froid aux yeux. Le 14 février dernier, ils ont procédé, par temps glacial, à l'identification et à la mesure de plusieurs arbres dans les environs du Complexe des sciences Pierre-Dansereau, dans le cadre du cours Écologie forestière donné par les professeurs Alain Paquette, Pierre Drapeau et Tim Work. Ce travail de terrain s'inscrivait dans le cadre de l'établissement d'une placette permanente de suivi de la forêt urbaine, un projet unique au monde, précise Alain Paquette. «Plusieurs villes possèdent un inventaire de leur forêt urbaine, mais cela se limite aux arbres dont la ville est propriétaire, ce qui représente généralement 50 % de l'inventaire réel. En incluant les arbres sur les terrains institutionnels et résidentiels, nous obtiendrons un portrait complet.» Les étudiants, qui effectuent les relevés, identifient les espèces d'arbres et mesurent leur diamètre et leur hauteur. «Nous utilisons la télédétection par laser pour repérer et mesurer la taille de la cime, ce qui est utile pour calculer les services écosystémiques rendus par chaque arbre», explique le professeur, que l'on aperçoit ici avec deux étudiantes.
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE