Trois bourses de la Fondation Arbour

Yetioman Toure, Félicia Hughes et Malorie Vuillemin remportent ces bourses, parmi les plus généreuses au Canada.

6 Octobre 2020 à 16H40, mis à jour le 7 Octobre 2020 à 12H45

L’étudiant au doctorat en administration Yetioman Toure et les étudiantes Félicia Hughes (maîtrise ès sciences de la gestion) et Malorie Vuillemin (maîtrise en gestion de projet) ont remporté des bourses de la Fondation Arbour. Ces bourses, dont le montant est l’un des plus élevés au Canada – 13 000 dollars à la maîtrise et 20 000 dollars au doctorat – soutiennent les étudiantes et étudiants dans les domaines du génie, de l’informatique et de l’administration des affaires.

Yetiomen Toure.

La thèse de Yetioman Toure porte sur le renforcement des capacités des coopératives en Afrique. L’étudiant souhaite comparer les pratiques des coopératives dans les pays africains et occidentaux, analyser les difficultés d’émergence et proposer des voies d’amélioration. «Mon étude nourrira la réflexion sur le processus d'appropriation durable de nouvelles pratiques en contexte de développement international», souligne l’étudiant.

Félicia Hughes.

Pour sa maîtrise, Félicia Hughes comparera la gestion de crise des PME québécoises, allemandes et suédoises dans le contexte de la COVID-19. «Je tenterai de comprendre quelle part ont joué les aspects culturels et institutionnels dans ces trois pays, en portant un regard particulier sur de potentielles innovations managériales», précise-t-elle.

Malorie Vuillemin.

Malorie Vuillemin travaillera sur des projets qui ont un impact positif dans la réduction des inégalités et l’amélioration des conditions de vie. «Mes études en science politique et en gestion de projet m’ont fait comprendre la complexité sociopolitique et culturelle dans le contexte international», souligne-t-elle.

Chaque bourse de la Fondation Arbour est accompagnée d’un programme de mentorat.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE