Les artistes et le numérique

Les nouvelles technologies amènent les créatrices et créateurs à explorer de nouvelles formes d’art et possibilités de diffusion.

27 Avril 2021 à 14H53

Série Acfas 2021
Plusieurs scientifiques de l'UQAM proposent des colloques dans le cadre du congrès virtuel organisé par l’Université de Sherbrooke et l’Université Bishop’s du 3 au 7 mai.

Le projet de recherche Localiser le possible d'Isabelle Gagné porte sur les paysages d’hiver canadiens. Photo: Isabelle Gagné

Face au bouleversement provoqué par le numérique dans le monde de la culture, on peut voir l’émergence de nouvelles pratiques de création et d’affaires. Les nouvelles technologies donnent ainsi aux artistes l’occasion de créer de nouvelles formes d’art et possibilités de diffusion. «Dans cette optique, quels sont les impacts du numérique dans les créations artistiques? Comment les cultures numériques s’inscrivent-elles dans les pratiques artistiques et influencent-elles l’"esprit entrepreneurial"?», se questionne Thierry B. Gateau, professeur au Département de management et coresponsable du colloque.

Organisé en collaboration avec les professeures Joëlle Bissonnette, du Département de management, et Isabelle Mahy, du Département de communication sociale et publique, et des professeurs Laurent Simon, de HEC, et Martin Desjardins, de l’Université Laval, le colloque Approches transdisciplinaires de la création artistique et de l’«esprit entrepreneurial» à l’ère [post]numérique (3 et 4 mai) donnera la parole aux artistes, créateurs et autres représentants de centres d’artistes. «La formule du colloque sera celle du forum ouvert, explique Thierry B. Gateau. Des artistes viendront présenter des extraits sonores ou visuels de leurs œuvres. Les participantes et participants pourront s’immerger dans les créations tout en réfléchissant à l’esprit entrepreneurial, soit aux manières dont les œuvres peuvent exister et aux conditions dans lesquelles elles sont réalisées.»

L’événement fait suite à une première rencontre présentée au Congrès de l’Acfas en 2019, laquelle portait sur l’«esprit entrepreneurial» artistique et culturel au Québec en lien avec les défis du numérique. Des études de cas illustrant des pratiques entrepreneuriales numériques en culture faisaient partie du programme.  

Dans le cadre du premier thème du colloque, «Les questions de territoires et de reconfigurations des lieux», le professeur de l’École des arts visuels et médiatiques Philippe-Aubert Gauthier proposera un portrait de 0/1 Hub numérique Estrie, un organisme de soutien à la transformation numérique créé par et pour le milieu culturel.

Membre du laboratoire de recherche sur les œuvres hypermédiatiques Nt2, Isabelle Gagné (B.A. arts plastiques, 1995) présentera le fruit de ses recherches-créations portant sur le paysage naturel québécois comme marqueur d’un territoire. Pionnière de l’art mobile au Canada, illustratrice, designer et artiste pluridisciplinaire, Isabelle Gagné utilise le iPhone et les appareils mobiles comme principaux médiums d’expression artistique.

Lors du panel «Les questions de développement de compétences et de mutualisation d’expertises», la doctorante en études et pratiques des arts Prune Lieutier discutera d’Ohé!, un projet d’affiches amplifiées associant affiches illustrées et dispositif de reconnaissance vocale, accessible au moyen d’une application dédiée. «En lisant à voix haute des mots-clés inscrits sur l’affiche, les jeunes utilisateurs pourront participer à des quêtes interactives.»

Le professeur de l’École des arts visuels et médiatiques Jean Dubois expérimente les aspects artistiques de l'imagerie numérique, qu'elle soit fixe, en mouvement ou interactive. Dans le cadre du panel «Les questions d’éclatement des modes de représentation», le professeur exposera les grandes lignes de son parcours artistique.

PARTAGER