Décès de Yves Martin, l’un des bâtisseurs de l’UQ

Cet ancien haut fonctionnaire du ministère de l’Éducation est reconnu comme le père fondateur de l’Université du Québec.

25 Février 2021 à 15H30

Yves Martin lors de la cérémonie de remise de l'Ordre national du Québec en 2013.Photo: Simon Villeneuve/Creative Commons

Yves Martin, un des bâtisseurs de l’Université du Québec (UQ), reconnu comme le père fondateur du réseau, est décédé le 23 février dernier. La présidente de l’UQ et les chefs d’établissements du réseau lui ont rendu hommage dans un communiqué. « En 1968, monsieur Martin et ses collègues étaient visionnaires en donnant vie à un réseau d’universités déployées dans toutes les régions qui, en misant sur un modèle de gouvernance spécifique et en recourant aux technologies de communication, pouvait générer des synergies et stimuler des connaissances et expertises nouvelles, souvent interdisciplinaires. Nous ne pouvons qu’être fiers et reconnaissants du travail accompli», a souligné Johanne Jean, présidente de l’UQ.

Connu pour son engagement envers l’État et son attachement profond à la francophonie, Yves Martin a reçu, en 2018, le titre de docteur honoris causa de l’UQ, en reconnaissance de sa contribution au développement du Québec moderne et de sa carrière exceptionnelle dans la haute fonction publique.

Au moment de recevoir cette distinction, Yves Martin déclarait: « On me présente généreusement comme le père de l’Université du Québec, parce qu’on sait bien que la fondation d’une telle institution n’a pu être qu’une œuvre collective. Il est cependant conforme à la réalité que j’ai été le premier à lancer l’idée d’une Université du Québec. C’était au début de décembre 1964, à une époque d’effervescence où toutes les audaces étaient possibles. » L’idée a fait son chemin tant et si bien qu’il poursuivait son discours en déclarant: « J’ai eu le privilège de vivre diverses expériences, souvent gratifiantes, dans plusieurs sphères du service public, mais j’ai toujours éprouvé une satisfaction toute particulière à l’égard de la contribution qu’il m’a été donné d’apporter à la création de l’Université du Québec. Et j’ai, depuis, toujours suivi avec attention son évolution et ses progrès constants qui en font, au terme d’un premier demi-siècle d’existence, une incontestable réussite, un apport majeur au développement à tous égards de la société québécoise.»

Sociologue de formation, Yves Martin a été professeur aux départements de sociologie et d’anthropologie de l’Université Laval de 1956 à 1964, années pendant lesquelles il a participé à la fondation de la revue Recherches sociographiques, une publication phare de la Révolution tranquille. Il a ensuite commencé une carrière dans la fonction publique, devenant sous-ministre adjoint, puis sous-ministre au ministère de l’Éducation en 1969. 

En 1973, il a été nommé directeur de la Régie de l’assurance-maladie du Québec, nouvellement créée. En 1975, il est retourné dans le monde de l’enseignement supérieur, devenant recteur de l’Université de Sherbrooke, fonction qu’il a assumée jusqu’en 1981. Il a ensuite contribué à la mise sur pied de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail, dont il a été le premier directeur général, de 1981 à 1984.

Yves Martin a également reçu un doctorat honorifique de l’Université de Caen, en France, en 1973. En 2013, il a été nommé Officier de l’Ordre du Québec.

PARTAGER