Messages d’espoir en vitrine

Avec ses couleurs vives et ses mots d’encouragement, l’œuvre éphémère Entre nous veut faire sourire.

10 Mai 2021 à 20H38

L’œuvre Entre nous est rétroéclairée de manière à ce que l’on puisse l’admirer même la nuit venue. 
Photo :Nathalie St-Pierre

«S’enlacer», «On se retrouvera», «Souviens-toi que tout est éphémère»… ces messages poétiques font partie de l’œuvre colorée et lumineuse Entre nous. L’installation se déploie jusqu’au 31 mai prochain dans la vitrine de l’édifice France Film, sur le boulevard De Maisonneuve (angle de la rue Saint-Denis), à deux pas de l’UQAM. Créée par une cohorte étudiante du D.E.S.S. en design d’événements, l’installation est composée d’un vinyle coloré autocollant apposé sur la vitrine du bâtiment et sur lequel sont inscrites des phrases d’encouragement. L’ensemble se décline dans des teintes printanières allant du bleu au mauve en passant par le rose, le rouge et l’orange. L’œuvre est rétroéclairée de manière à ce que l’on puisse l’admirer même la nuit venue. 

Le projet de design a été développé dans le cadre du cours Production d’une exposition ou d’un événement donné au trimestre d’hiver par le chargé de cours de l’École de design Maxim Bonin. Une première ébauche avait été conceptualisée lors de la tenue du cours Microprojet de design d’événements: événement urbain.

Un long parcours… de création

L’équipe de création d’Entre nous a surmonté de nombreux obstacles avant de voir son projet se concrétiser. Celui-ci devait initialement prendre la forme de panneaux en trois dimensions et être présenté dans l’espace public une première fois lors de la Nuit blanche. L’événement de février a toutefois dû être annulé en raison des conditions sanitaires.

Après moult hésitations, les étudiantes et étudiants ont eu l’idée de transformer l’installation participative en une œuvre présentée en vitrine. «Durant tout le processus, le groupe a fait preuve d’une grande capacité d’adaptation et de persévérance, fait remarquer Maxim Bonin. Il y avait beaucoup d’incertitudes liées au projet en raison de la pandémie.»

Aurélia Balleros-Windrif, Valérie Darveau (B.A. communication, 2014), Marie-Astrid Fieux, Jade Gueudar-Delahaye, Laurence Lafleur, Manon Le Guernic, Viviane Morin, Maylis Persoons, Marie Porracchia, Lucie Raffegeau, Axel Thomas et Gabrielle Verette-Paquette ont participé au projet d’installation.

La réalisation d’Entre nous a été rendue possible grâce au soutien de l’UQAM et de France Film.

PARTAGER