Financement de 1,4 million $ pour l'ISM

L'Institut des sciences mathématiques soutient la formation et la recherche, en plus d'encourager la relève.

22 Octobre 2021 à 14H07

 

L'Institut des sciences mathématiques (ISM) a obtenu une bonification de son financement de la part du ministère de l'Enseignement supérieur. Le consortium, qui regroupe huit universités (Concordia, Laval, McGill, Montréal, UQAM, UQTR, Sherbrooke et Bishop's), recevra un peu plus de 1,4 million de dollars pour la période 2021-2024. «Cette subvention permet à l'ISM de soutenir la formation et la recherche en mathématiques ainsi que d'encourager l'excellence de la relève scientifique en attribuant des bourses», souligne le professeur du Département de mathématiques Olivier Collin, directeur de l'ISM. Ce financement s'ajoute aux contributions des universités membres de l'ISM.  

Situé au pavillon Président-Kennedy, l'ISM coordonne douze programmes scientifiques dans autant de champs mathématiques, tels que l'algèbre et la théorie des nombres, la dynamique non-linéaire, les mathématiques actuarielles et financières, les probabilités, et la statistique. En plus de former et de soutenir les chercheurs, l'Institut veut intéresser les jeunes aux sciences en organisant des activités de vulgarisation.

L'ISM offre des écoles découvertes destinées aux étudiants de cycles supérieurs et aux étudiants de premier cycle. «Une école de découverte est composée d’une série de conférences ou de mini-cours portant sur un thème spécifique qu’on n’aborde pas dans les cours universitaires réguliers, auxquels s’ajoutent des séances d'exercices ou d'autres événements interactifs pour les étudiants, explique Olivier Collin. L'objectif est d’offrir une formation aux étudiants sur un sujet particulier et, idéalement, de fournir un modèle de transition vers la recherche en sciences mathématiques.»

L'ISM offre également un programme doctoral unifié en sciences mathématiques. «Grâce à des cours et des séminaires spécialisés, les étudiants aux cycles supérieurs s’intègrent rapidement à des groupes de recherche interuniversitaires et leur passage au monde des chercheurs est ainsi parfaitement naturel, souligne Olivier Collin. La synergie de l’ISM avec le Centre de recherches mathématiques (CRM), un centre de renommée internationale situé à Montréal, est un atout supplémentaire.» L’ISM et le CRM offrent des mini-cours aux étudiants afin de les préparer aux programmes thématiques qui sont organisés et fréquentés par des mathématiciens des quatre coins du monde, précise le directeur de l’Institut.

La formation traditionnelle offerte par l'ISM est complétée par un grand nombre d'activités scientifiques. «En partenariat avec le CRM, l'ISM organise le Colloque des sciences mathématiques du Québec où des mathématiciens de renom, connus pour leur talent de communicateur, donnent des conférences à un public friand de mathématique, illustre le professeur. Des séminaires plus pointus sont organisés régulièrement par les groupes de recherche.»

Chaque année, un groupe d'étudiants aux cycles supérieurs de l'ISM organise le Colloque panquébécois des étudiants, ouvert à des étudiants de partout et tenu dans un des départements membres de l'ISM.

L'ISM contribue également au Séminaire de mathématiques supérieures, une école d'été annuelle en mathématiques pures et appliquées qui a lieu depuis plus de 50 ans sur le campus de l'Université de Montréal. Centré sur un sujet de recherche à la fine pointe de l'actualité, le SMS réunit des conférenciers de très haut calibre et des étudiants provenant du monde entier. L'école cible principalement des étudiants gradués de niveau avancé et consiste en une série d'environ 12 cours donnés sous forme de 5 conférences d'une heure, chacune présentée sur une période de 2 semaines.

La promotion des sciences mathématiques passe par un programme de conférences de vulgarisation ainsi que par différentes publications thématiques, dont la revue Accromath qui est distribuée dans les écoles secondaires et les cégeps du Québec.

PARTAGER