Boursière Fernand-Seguin

Geneviève Larochelle-Guy obtient une bourse de 8 000 $ de l’Association des communicateurs scientifiques du Québec.

1 Juin 2021 à 10H06

La finissante en journalisme Geneviève Larochelle-Guy.

La finissante du baccalauréat en journalisme Geneviève Larochelle-Guy a remporté le deuxième prix de la bourse Fernand-Seguin 2021, un concours de journalisme scientifique organisé par l’Association des communicateurs scientifiques du Québec (ACS) et son principal partenaire, Radio-Canada.

Pour son article intitulé «Encéphalomyélite myalgique. Percée pour le syndrome de fatigue chronique», Geneviève Larochelle-Guy a reçu une bourse d’une valeur de 8 000 dollars. Elle aura aussi la chance de réaliser un stage d’une durée de deux mois auprès de médias prestigieux et d’organismes partenaires.

«Je m’intéresse aux sciences depuis toujours, souligne la finissante. Du secondaire à l’université, plusieurs cours et implications à caractère scientifique ont parsemé mon parcours scolaire.» Geneviève Larochelle-Guy a été cheffe de pupitre pour le magazine étudiant à vocation internationale L’Apostrophe ainsi qu’animatrice et chroniqueuse à l’émission radiophonique Rien ne se perd, rien ne se crée. Sa plus grande ambition? «Vulgariser le monde scientifique comme une pro», déclare-t-elle.

Créée en 1981, la bourse Fernand-Seguin constitue un tremplin pour qui veut faire une carrière médiatique. Elle offre une chance unique à de jeunes talents d’apprendre le métier de journaliste scientifique auprès de professionnels du milieu. Plusieurs journalistes qui font aujourd’hui partie du paysage de la vulgarisation scientifique sont d’anciens lauréats de la bourse Fernand-Seguin.

PARTAGER