Candidate au poste de doyenne

Joanne Lalonde est en lice pour devenir officiellement doyenne de la Faculté des arts.

29 Mars 2021 à 16H24

Joanne Lalonde
Photo: Patrice Tremblay

Seule candidate en lice pour le poste de doyenne de la Faculté des arts, la professeure du Département d'histoire de l'art Joanne Lalonde était invitée à se présenter à la communauté universitaire, le 29 mars, dans le cadre d'un webinaire, en présence du vice-recteur à la Vie académique Jean-Christian Pleau. 

«C'est de manière fortuite que j'ai été amenée à occuper le poste de doyenne par intérim alors que j'étais vice-doyenne à la recherche et à la création, rappelle Joanne Lalonde. Ce poste de vice-doyenne, que j'ai occupé à plusieurs reprises depuis mon engagement à l'UQAM, m'a permis de bien connaître le mode de fonctionnement de la Faculté, de connaître les projets de recherche et de création en cours, d'accompagner les collègues dans l'atteinte de leurs objectifs, et de participer aux orientations facultaires en matière de recherche, création et intervention.»

Doyenne intérimaire depuis un an, Joanne Lalonde souhaite poursuivre son engagement. «Je pense avoir exercé un leadership positif dans une période qui a été particulièrement difficile et compliquée», note-t-elle, en soulignant au passage la résilience des membres du corps enseignant et du personnel de soutien. 

«Le tournant vers l'enseignement en ligne, poursuit-elle, a été spectaculaire. L'enseignement hybride, à distance et bimodal était encore une exception il y a un an. Le saut qualitatif a été remarquable, et nos étudiantes et étudiants ont su composer avec ces modalités d'enseignement différentes et exigeantes.»

La Faculté des arts a été la faculté de l'UQAM ayant offert le plus d'activités en présence au cours de la dernière année, note la doyenne intérimaire. «Ce travail colossal d'organisation, de planification et d'évaluation a porté ses fruits. Souhaitons qu'il ait un impact positif sur le recrutement.»

À l'image de la dernière année, les prochains mois présenteront des défis de transition et d'adaptation, affirme Joanne Lalonde, notamment en ce qui concerne le retour de l'ensemble des activités sur le campus, dont les modalités demeurent à préciser.

Les enjeux de la Faculté

«La planification d'une reprise harmonieuse et sécuritaire de nos activités sur le campus demeure l'une de mes préoccupations immédiates, annonce à cet égard Joanne Lalonde. Il est important de poursuivre la communication étroite et productive qui s'est amorcée depuis le printemps dernier avec les responsables d'unités départementales et facultaires afin d'établir les conditions optimales pour l'enseignement, la recherche, la création et le soutien administratif.»

La Faculté des arts a pris un engagement ferme pour soutenir la diversité, l'équité et l'inclusion, et pour lutter contre la discrimination, dans toutes les sphères de ses activités (enseignement, recherche, création, diffusion, et dans les milieux de travail), rappelle la doyenne intérimaire, qui souhaite poursuivre les efforts en ce sens. 

Le recrutement étudiant

L'innovation dans les programmes, la bonification de l'offre de formation et le recrutement étudiant, au niveau local et international, demeurent des priorités, affirme Joanne Lalonde. «Cela inclut une réflexion sur l'intégration, dans l'offre de cours, des pratiques technopédagogiques développées depuis un an», analyse-t-elle.

Il importe d'intensifier les efforts de recrutement, notamment au premier cycle dans les programmes de pratique artistique ainsi qu'en enseignement, observe la candidate. «Des efforts de promotion à l'interne et à l'externe afin de valoriser la profession d'enseignante et d'enseignant sont menés présentement par le vice-doyen aux études, Vincent Bouchard-Valentine, en collaboration avec la Faculté des sciences de l'éducation», illustre-t-elle.

Le rayonnement des réalisations de la Faculté a un impact direct sur le recrutement étudiant, estime-t-elle. «Il me semble impératif de poursuivre ce travail de valorisation de nos travaux, en partenariat avec nos centres de diffusion et avec les milieux culturels, et ce, tant au niveau local qu'international. Il importe de faire reconnaître à sa juste mesure la singularité des travaux menés au sein de la Faculté des arts et leur contribution essentielle à la société.»

La diversité des activités de la Faculté des arts est une richesse, insiste Joanne Lalonde. «Nous devons soutenir tous les types d'activités de recherche et de création au sein de la Faculté: recherche théorique et critique, recherche-création, recherche-intervention, recherche partenariale ou participative. Tous les domaines d'expertise de la Faculté ont généré d'importants résultats de recherche au cours des dernières années, confirmant le rôle de premier plan que joue la Faculté des arts, l'une des plus grandes au Canada.»

Préparer l'après-pandémie en étant à l'écoute

Le soutien aux projets interfacultaires, la reconnaissance de l'apport des personnes chargées de cours à toutes les facettes de la vie facultaire (un prix d'excellence en recherche et création a été créé récemment pour compléter celui qui existait en enseignement), ainsi qu'une amélioration des processus administratifs en lien avec le virage numérique, en collaboration étroite avec le personnel de soutien, figurent également sur le radar de la candidate au poste de doyenne.

Joanne Lalonde retient de la pandémie qu'innovation, transformation et persévérance sont essentielles à l'exercice de la mission universitaire. «Je pense avoir été une doyenne accessible au cours des derniers mois et je compte poursuivre mon travail sous ce mode d'ouverture et de dialogue afin de soutenir les projets de notre communauté, encourager les initiatives et les innovations, et bien représenter nos intérêts», conclut-elle.

Période de scrutin

Le scrutin pour la désignation de la doyenne se déroulera à compter de 10 h, le 8 avril, jusqu'à 15 h, le 16 avril, par l'entremise du système Omnivox. Après l'examen des résultats de la consultation, le Comité de sélection du doyen, présidé par le vice-recteur à la Vie académique Jean-Christian Pleau, formulera sa recommandation au Conseil académique de la Faculté des arts, lequel fera sa recommandation à la Commission des études. Celle-ci recommandera finalement la nomination de la personne au Conseil d'administration.

Microsite de la candidate

On peut consulter la lettre de présentation et le curriculum vitæ de Joanne Lalonde, ainsi que les lettres d’appui notamment, sur son microsite à l'adresse suivante: joannelalonde-decanat-arts2021.uqam.ca

PARTAGER