La danse et la vie

La chargée de cours Ève Garnier coréalise un documentaire sur l’importance de la danse dans le quotidien de ses étudiantes.

29 Avril 2021 à 12H15

Extraits du court métrage Vu d’ici tout va bien! dans lequel 12 étudiantes du Département de danse témoignent, en mouvements et en mots, de leur relation avec la danse et de son rôle dans leur vie. Le projet d’Ève Garnier et de Julien Blais souligne la Journée internationale de la danse, qui a lieu chaque année le 29 avril. 
Photo :Julien Blais

«Depuis quand je danse?» «Est-ce que j’ai toujours dansé?» «Quelle est la place de la danse dans mon quotidien malgré le confinement?» Voilà quelques-unes des questions qui taraudent l’interprète et chargée de cours Ève Garnier depuis les débuts de la crise sanitaire et qui ont mené à un projet de documentaire. Vu d’ici tout va bien! prend la forme d’un court métrage dans lequel 12 interprètes et étudiantes du Département de danse témoignent, en mouvements et en mots, de leur relation avec la danse et de son rôle dans leur vie.

Le lancement du projet documentaire d’Ève Garnier souligne la Journée internationale de la danse, qui a lieu chaque année le 29 avril. Le professeur invité à l’École des médias Julien Blais a collaboré au projet, assumant la coréalisation, la direction photo et le montage.

Jouant également le rôle d’assistante à la chorégraphie et de répétitrice, Ève Garnier a accompagné chacune des interprètes de Vu d’ici tout va bien! Française d’origine, la danseuse a passé une partie de sa vie au Danemark et en Suède, où elle a joué comme actrice dans de nombreuses publicités et court-métrages. Au Québec depuis 2009, elle a dansé pour les chorégraphes Marie Chouinard, Martin Bélanger et Dominique Porte.

Les étudiantes Léonie Bélanger, Fanny Bélanger-Poulin, Mélia Boivin, Oksanna Caufriez, Jacynthe Desjardins, Morgane Guillou, Léa-Kenza Laurent, Rozenn Lecomte, Ariane Levasseur, Cyrielle Rongier, Claire Pearl et Estelle Weckering ont participé au projet.

PARTAGER