Une installation au Centre Pompidou

Cocréée par la chargée de cours de l’École supérieure de mode Vanessa Mardirossian, Fossilation explore la nature de l’image.

9 Février 2021 à 11H17

Série En vert et pour tous
Projets de recherche, initiatives, débats: tous les articles qui portent sur l'environnement.

L'installation Fossilation est présentée au Centre Pompidou, à Paris. 
Photo :Ensadlab/Concordia

La designer textile Vanessa Mardirossian, chargée de cours à l’École supérieure de mode et membre du réseau Hexagram, compte parmi les créateurs de l’installation Fossilation. Ce projet de recherche-création est présenté au Centre Pompidou, à Paris, dans le cadre de l’exposition Matières d’images du Festival Hors pistes. L’événement, dont la programmation a été transposée en ligne en raison de la pandémie, est dédié à l’exploration de toutes les formes de l’image en mouvement.

Telle une pellicule, Fossilation est composée d’une membrane de bioplastique sur laquelle on retrouve des photogrammes successifs. Plutôt que d’être l’effet d’une prise de vue, ces «images» sont des empreintes de différents dispositifs électroniques: écran plat, câbles, ordinateur, clavier, etc. Des capteurs d’énergie résiduelle fournissent l’éclairage nécessaire à l’installation. L’œuvre constitue ainsi un dispositif en prise directe avec le lieu, configurant un écosystème où l’image, devenue empreinte matérielle, compose avec différentes dimensions propres à son environnement.

Les internautes peuvent visiter virtuellement l’exposition Matières d’images jusqu’au 14 février prochain. Des images de Fossilation sont aussi en ligne.

Fossilation est un projet de l’Institut Milieux de l'Université Concordia, en collaboration avec l'École nationale supérieure des arts décoratifs (EnsadLab) de Paris, et l'Université de Toronto. Le projet a aussi reçu le soutien, entre autres, du réseau international Hexagram.

PARTAGER