Dédiés à leur communauté

Trois étudiantes et un étudiant obtiennent la médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse.

18 Mai 2021 à 15H12

Kimberly Coulombe, Amélie Marchand, Cynthia Vincent et Alexandre Bélanger-Richard comptent parmi les étudiants de niveau universitaire qui ont obtenu la médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec pour la jeunesse. Cette distinction reconnaît l’engagement bénévole, la détermination et le dépassement de soi de Québécoises et de Québécois qui exercent une influence positive au sein de leur communauté, tout en faisant preuve d’excellence sur le plan académique.

Défendre les droits humains

Kimberly Coulombe.

Éprise de justice sociale, l’étudiante au baccalauréat en science politique Kimberly Coulombe (C. immigration et relations ethniques, 2019) s’engage dans la défense des droits humains auprès d’Amnistie internationale en 2011. Membre du comité national des jeunes de l’organisme, elle contribue, entre 2012 et 2016, à la formation de plus de 200 jeunes Québécois en milieu scolaire afin qu’ils deviennent des porte-parole de la défense des droits humains. Depuis, Kimberly Coulombe a participé à plusieurs rencontres internationales, dont celles portant sur les mécanismes de protection des droits de la personne, à Genève, au printemps 2016, et sur la lutte contre les discours haineux, à Bruxelles, en septembre 2017, ainsi qu’au Forum des Amériques, tenu en 2019 à Mexico.

En 2018, l’étudiante participe à la fondation d’Inclusion Jeunesse, qui s’intéresse aux enjeux de représentativité des jeunes au sein des instances politiques. En 2020, elle rejoint le Collectif mondial de jeunes d'Amnistie internationale, où elle participe à définir la «Stratégie internationale Jeunes». Préoccupée par les effets de l’activisme sur le bien-être et la santé mentale, elle collabore à la rédaction du Workbook Staying Resilient While Trying to Save the World portant sur l’anxiété, le stress et l’épuisement associés au militantisme.

Lutter pour l’environnement

Amélie Marchand.

Étudiante au certificat en ressources énergétiques durables, Amélie Marchand (C. sciences de l'environnement, 2020) se démarque par son engagement pour l’environnement et par ses actions dans la lutte contre les changements climatiques. Depuis 2018, elle assiste l’équipage du voilier-école ÉcoMaris, qui organise des expéditions environnementales sur le Saint-Laurent et développe divers programmes éducatifs pour les jeunes et les adultes. Elle est aussi la représentante québécoise au Comité jeunesse de l’Association des grands voiliers du Canada et présidente de Ships2Shores / Des navires aux rivages, un projet visant à encourager la participation des jeunes à des programmes de formation à la voile.

Pendant deux saisons estivales, Amélie Marchand a été matelot bénévole à bord du grand voilier Lynx, sur la côte est des États-Unis, participant à la formation d’adolescents. Elle a été choisie par un équipage international entièrement féminin pour prendre part à une expérience de formation virtuelle avec eXXpedition, un programme de recherche sur la pollution plastique dans les océans. Enfin, l’étudiante est bénévole depuis plus d’un an à La Transformerie, un organisme visant à réduire le gaspillage alimentaire dans le quartier Rosemont, à Montréal, et s’implique en tant que photographe et traductrice pour l’Association québécoise Zéro-Déchet.

Répondre aux besoins de ses pairs

Cynthia Vincent.

Doctorante en éducation, Cynthia Vincent (B.A. sexologie, 2018; Programme court de 2e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur, 2019) investit beaucoup d’énergie dans le soutien de ses pairs afin de contrer le phénomène d’abandon des études et d’assurer la réussite scolaire. Elle agit à titre de bénévole au sein de l’organisme à but non lucratif Thèsez-vous?, qui soutient les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs en période de rédaction par la mise en place d’environnements calmes et paisibles. En cette période de pandémie, elle offre du soutien en ligne en vue de répondre aux besoins les plus criants, contribuant ainsi à briser l’isolement. En collaboration avec la direction du programme de doctorat réseau en éducation de l’Université du Québec, l’étudiante travaille à mettre sur pied une école de rédaction pour l’été 2021, inspirée du concept de Thèsez-vous?

À titre de responsable adjointe aux affaires universitaires à l’Association étudiante des cycles supérieurs en éducation, Cynthia Vincent veille à répondre aux besoins tant académiques que psychologiques des étudiantes et étudiants. Cette implication lui permet de mettre à profit les compétences qu’elle a acquises durant ses études en sexologie, en psychologie et en pédagogie de l’enseignement supérieur.

Transmettre la résilience par la musique

Alexandre Bélanger-Richard.

Finissant du programme de baccalauréat en enseignement de la musique, Alexandre Bélanger-Richard a découvert l’engagement communautaire durant son adolescence, grâce au Programme des cadets du Canada, qui lui a permis d’acquérir des qualités de leader et de développer son sens des responsabilités. Il a également participé au Programme international du Duc d’Édimbourg, offert dans plus de 130 pays, et a obtenu le Mérite Or, la plus haute distinction décernée par ce programme d’implication communautaire.

En 2015, Alexandre Bélanger-Richard est devenu instructeur bénévole au sein de l’Escadron 555 Maple Leaf des cadets de l’air, un ensemble composé d’une trentaine de jeunes musiciens, avant d’en être le gestionnaire. Pour lui, le langage universel de la musique permet aux jeunes de se surpasser et de développer l’écoute des autres. En dépit de son handicap visuel et malgré le contexte de la pandémie, l’étudiant a mis en place des activités via les réseaux sociaux et a développé un programme d’enseignement virtuel de la musique. L’objectif est d’aider les jeunes à faire preuve de résilience, à persévérer dans leur apprentissage musical et à participer à des activités stimulantes.

PARTAGER