Danse aérienne

Rebo(u)nd, une chorégraphie de la professeure invitée Caroline Laurin-Beaucage se déploie en vidéoprojection sur la façade de la Grande Bibliothèque.
Photo :Marie-Claude Bourdon

Rencontres interdisciplinaires Sympoïétiques

La nouvelle plateforme web d’Hexagram se veut un terrain d’expérimentations.

Que peuvent faire les organisateurs d’un symposium face aux contraintes inhérentes à la distanciation physique? Transposer l’événement en ligne en lui donnant une valeur ajoutée. C’est le défi que se sont lancé les organisateurs des Rencontres interdisciplinaires Sympoïétiques, prévues initialement en présentiel au mois de mai dernier. Lancée le 15 septembre dernier par le Réseau international de recherche-création en arts, cultures et technologies Hexagram, dont fait partie l’UQAM, la nouvelle plateforme collaborative regroupe une vingtaine de chercheurs, artistes et praticiens. Elle constitue un véritable terrain d’expérimentations destiné à tous les publics, qui peuvent y découvrir une multitude d’approches novatrices. On y trouve des performances, des articles scientifiques, des discussions, des ateliers, des présentations, des vidéos, de l’art biologique, des photographies, des jeux ainsi que de l’expérimentation sonore et de l’imagerie 3D. En lien avec le mandat d’Hexagram, l’ensemble constitue un éventail d’expérimentations de recherche-création numérique, matérielle, textuelle et technologique. D'autres événements et projets s’ajouteront au cours de l'automne.

RESSAC, l’installation

Quatre finissantes au D.E.S.S. en design d’événements proposent une incursion sur le fleuve en pleine ville.

Créée par les finissantes du D.E.S.S. en design d’événements Mégan Dorigo, Aurélie Martel (B.A. design de l'environnement, 2019), Audrey Sambeau et Mireille Simard, RESSAC forme un jardin conceptuel où se rencontrent Métis-sur-Mer et Montréal. Située dans l'espace public adjacent à l’édicule de la station de métro Saint-Laurent, l’œuvre fait se rencontrer fleuve et boulevard. La roche et le gris du bitume évoquent maintenant la grève.

Respirer pour mieux résister

La Galerie de l’UQAM présente une exposition virtuelle qui explore la portée symbolique et politique de l’action de respirer pour les communautés noires.

Candidate à la maîtrise en études littéraires à l’UQAM et diplômée en histoire de l’Université Paris VIII, Diane Gistal est la commissaire invitée de l’exposition virtuelle Respiration. Présentée par la Galerie de l’UQAM, cette exposition explore la portée symbolique et politique de l’action de respirer pour les communautés noires. Elle constitue le premier des cinq volets du projet QUADrature (voir encadré).

11 Septembre 2020

Jusqu'au déclin: un succès Netflix

Le premier long métrage du diplômé Patrice Laliberté a été visionné 21 millions de fois durant les quatre semaines suivant sa sortie.

11 Septembre 2020

Tendances couleurs

Une création vestimentaire de la professeure Ying Gao retient l’attention de la prestigieuse revue britannique Viewpoint Colour.

8 Septembre 2020

Imaginaire d’un écrivain

Une nouvelle projection architecturale du diplômé Félix Dagenais rend hommage à l’œuvre de Dany Laferrière.

31 Août 2020

Succès international

La diplômée Sandra Chevrier triomphe avec ses œuvres alliant des visages féminins et des extraits de comic books.

29 Août 2020

Survivre aux changements climatiques en 2050

Le récit pour mobile Bulle, créé par huit étudiants de l’école interactive ONF × UQAM, est lancé.