Stimuler la créativité des enfants

La chargée de cours Dominique Carreau propose un répertoire de lieux de création.

L’escalier peut-il être un espace de création? La fenêtre peut-elle servir de matériel de base à une œuvre collective? «Pourquoi pas?», lance la chargée de cours de l’École des arts visuels et médiatiques (ÉAVM) Dominique Carreau (B.A. arts plastiques, 1980). Dans son récent ouvrage Des arts plastiques partout partout (Brault et Bouthillier), la chargée de cours propose aux enseignantes et enseignants du primaire et aux éducatrices et éducateurs à la petite enfance d’explorer différents lieux de création avec les enfants de trois à six ans. «On a tendance bien souvent à faire travailler les enfants assis à la table, question de gagner du temps ou d’éviter les débordements, regrette Dominique Carreau. En investissant des espaces de création moins conventionnels, on stimule davantage la créativité des enfants, on les fait bouger, et on découvre l’environnement.»

Mémoire et santé mentale

Une nouvelle chaire a été attribuée au psychologue Frédérick Philippe pour étudier les effets des événements aversifs sur le bien-être mental.

On estime que les effets des événements dits aversifs de la vie – séparation, deuil, accident, catastrophe naturelle – sont responsables de près de 50 % de tous les problèmes de santé mentale dans le monde: anxiété, dépression, trouble de la personnalité, idées ou comportements suicidaires, etc. De plus, les coûts économiques et sociaux qui leur sont associés s’avèrent astronomiques. Aux États-Unis, par exemple, ces coûts dépassent annuellement les 200 milliards de dollars. On sait peu de choses, toutefois, sur la façon dont ces événements influencent la santé mentale, même des décennies après leur survenue, et les interventions pour enrayer leurs effets délétères demeurent peu efficaces.

Subventions en innovation sociale

Trois chercheuses reçoivent près de 600 000 dollars du ministère de l’Économie et de l’Innovation.

Les professeures Mylène Aubertin-Leheudre (sciences de l’activité physique), Nathalie Prévost (éducation et formation spécialisées) et Mélina Rivard (psychologie) ont reçu au total près de 600 000 dollars du ministère de l’Économie et de l’innovation à l’issue des appels de projets en innovation sociale lancés pour l’année 2020-2021. Les initiatives retenues ont été annoncées le 7 avril dernier par le ministre Pierre Fitzgibbon et son adjointe parlementaire, la députée MarieChantal Chassé. 

Plus d'actualités

13 Avril 2021

Partenariat en arts visuels

L'École des arts visuels et médiatiques conclut une entente avec le Collège Durocher Saint-Lambert.

13 Avril 2021

Les experts en cybersécurité de l’ESG UQAM

Le Centre interdisciplinaire de recherche et de formation en cybersécurité est créé à l’initiative du doyen Komlan Sedzro.

13 Avril 2021

Étudiants primés en restauration, tourisme et hôtellerie

Catherine Pelletier et Billy Bastien remportent le Grand Prix de l’excellence lors des Grands Prix de la relève en restauration, tourisme et hôtellerie.

13 Avril 2021

Contes et vêtements

Une nouvelle exposition de l’École supérieure de mode explore les liens entre la littérature et la mode.

13 Avril 2021

Lectures d'avril

Notre sélection mensuelle d'ouvrages publiés par des professeurs, chargés de cours, étudiants, employés, diplômés ou retraités de l'UQAM.