Le bénévolat en mutation

Une équipe de recherche organise une journée d'étude sur les transformations des pratiques bénévoles au Québec. Ici, journée de bénévolat à Moisson Montréal.
Photo :Denis-Carl Robidoux

Les bienfaits du vélo aquatique

Pédaler dans l'eau est meilleur pour la santé que sur terrain sec.

Baisse de la pression artérielle, meilleure utilisation du cœur et des poumons,  perception moins souffrante de l’effort: voilà quelques-uns des bienfaits de l’exercice sur vélo aquatique par rapport au vélo sur terrain, révèlent des études réalisées par Mauricio Garzon (M.Sc. kinanthropologie, 2010), stagiaire postdoctoral au Département des sciences de l’activité physique, sous la supervision du professeur Alain Steve Comtois. Les résultats de ces études ont été publiés dans plusieurs revues scientifiques, dont le Journal of Science and Medicine in Sport, le European Journal of Sport Science et le Journal of the American Society of Hypertension.

Le bénévolat en mutation

Une équipe de recherche organise une journée d'étude sur les transformations des pratiques bénévoles au Québec.

Les défis et enjeux associés à la transformation des pratiques bénévoles au Québec feront l'objet d'une journée d'étude à l'UQAM (J-1187), le 26 octobre prochain. L'événement, qui réunira des chercheurs et des représentants du milieu, est organisé par l'équipe de recherche Bénévolat en mouvement, composée de professeurs en communication organisationnelle de l'UQAM, de l'Université de Montréal, de la TÉLUQ et de l'Université d'Ottawa. L'équipe a obtenu en 2017 une subvention pour cinq ans du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, dans le cadre du programme Savoir, pour une étude sur la mouvance des pratiques de bénévolat, en collaboration avec des organismes bénévoles à but non lucratif (OBNL).

Moins dans le pré, plus dans les bois

Une étude révèle l'évolution de la distribution géographique de plus de 200 espèces d'oiseaux du Québec.

Plusieurs espèces d'oiseaux champêtres nichant traditionnellement dans les milieux agricoles, tels que l'hirondelle rustique, le goglu ou le bruant des prés, sont en déclin au Québec, tandis que des espèces d'oiseaux forestiers comme la sittelle à poitrine blanche, le pic chevelu et le pic maculé voient leurs populations augmenter. C'est le constat qui ressort d'une étude portant sur les changements de répartition géographique des oiseaux nicheurs du Québec, dont les résultats sont publiés ce mois-ci dans Ecological Applications. «Il s'agit d'un vaste projet de science citoyenne et d'une belle collaboration, à la fois locale et internationale, entre plusieurs chercheurs», affirme Pierre Drapeau, professeur au Département des sciences biologiques et codirecteur du Centre d'étude de la forêt (CEF).

22 Octobre 2018

Une mine de données!

Les données brutes de l'ensemble des enquêtes effectuées par Statistique Canada sont accessibles à l'UQAM.

16 Octobre 2018

Lectures d'octobre

Notre sélection mensuelle d'ouvrages publiés par des professeurs, chargés de cours, étudiants, employés, diplômés ou retraités de l'UQAM.

16 Octobre 2018

Des antidépresseurs… pour le cœur!

Les antidépresseurs réduisent les risques de troubles cardiovasculaires, révèle une étude.

12 Octobre 2018

Pour des cultures durables

Marc Lucotte mène un projet visant à réduire l'utilisation massive des controversés herbicides à base de glyphosate.

9 Octobre 2018

Des enfants surchargés de loisirs?

Florence Aumètre déconstruit le mythe en démontrant l'impact positif des loisirs organisés sur la santé mentale des jeunes.