CPE durable

Le centre de la petite enfance Tortue Têtue obtient une certification en gestion durable.

11 Décembre 2017 à 11H07

On récupère les déchets de table des tout-petits pour les composter grâce à un élevage de vers! Si la cuisinière s’assure que les déchets organiques se retrouvent dans le bac à compost plutôt qu’aux ordures, ce sont les enfants eux-mêmes qui nourrissent les vers chaque jour.
Photo: Nathalie St-Pierre

Le centre de la petite enfance (CPE) Tortue Têtue, situé au pavillon Sainte-Catherine (V), a obtenu la certification CPE durable, niveau démarrage, pour l’année 2017. Cette attestation est remise par l’organisme ENvironnement JEUnesse, qui vise à conscientiser les jeunes Québécois aux enjeux environnementaux. À ce jour, 18 établissements ont reçu la certification durable à travers le Québec.

Sur 37 enfants aux couches, 31 portent des couches lavables, plus du double de l'an dernier.Photo: Nathalie St-Pierre

Destiné aux enfants de parents étudiants, le CPE Tortue Têtue a implanté divers projets durables depuis son ouverture il y a deux ans, dont deux ont obtenu une bourse du Fonds vert de l’UQAM. Le premier concerne le remplacement des couches jetables par des couches lavables. «Sur 37 enfants aux couches, 31 portent des couches lavables, plus du double de l'an dernier», affirme Mylène Théroux, directrice adjointe du CPE Tortue Têtue.

Si la majorité des parents utilisent les services de Lange Bleu – un organisme qui assure la location, la livraison et l’entretien des couches lavables en service de garde –, une dizaine de parents ont leur propre ensemble qu'ils utilisent aussi à la maison. «Voir d’autres parents utiliser des couches lavables a créé un effet d’entraînement», souligne la directrice adjointe.

Vermicompostage et croque-livres

Le second projet appuyé par le Fonds vert est le vermicompostage: on récupère les déchets de table des tout-petits pour les composter grâce à un élevage de vers! Si la cuisinière s’assure que les déchets organiques se retrouvent dans le bac à compost plutôt qu’aux ordures, ce sont les enfants eux-mêmes qui nourrissent les vers chaque jour. «Les petits ont un plaisir fou à voir les vers gigoter et se sauver de la lumière», raconte Mylène Théroux.

Le CPE Tortue Têtue a également installé un croque-livres au pavillon des Sciences de la gestion l’an dernier. Cette boite de partage de livres, gérée par les employées du CPE avec l’aide des enfants, a pour objectif de promouvoir le plaisir de la lecture.

Entente de financement

Le CPE Tortue Têtue a signé une entente de renouvellement de financement avec le Comité de soutien aux parents étudiants (CSPE-UQAM), le 5 décembre dernier. D’une durée de cinq ans, l’entente permettra de continuer à offrir des horaires atypiques – ouverture les soirs et les samedis, flexibilité des horaires durant la semaine – ainsi qu’un service de garde de qualité. «De nombreuses initiatives ont été mises en place en seulement deux ans: projets de développement durable, pédagogie adaptée aux besoins de l’enfant, accueil de stagiaires, politique alimentaire, liens avec des équipes de recherche. Le CPE Tortue Têtue constitue maintenant une référence en matière de petite enfance, autant au Québec qu’à l’international», souligne Jean-Philippe Ayotte-Beaudet, président du Conseil d’administration du CPE Tortue Têtue.

Rappelons que le CSPE-UQAM a été, dès 2008, l’instigateur de ce projet en ciblant le manque de places en service de garde comme étant le principal obstacle aux études pour les parents étudiants. La cotisation automatique non obligatoire (CANO) perçue auprès des étudiants de l’Université a permis d’assurer un fonds de démarrage. Ouvert à l’automne 2015, le CPE Tortue Têtue accueille 60 enfants, dont 20 poupons, en accordant la priorité aux parents étudiants.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE